« L’économie circulaire, garante d’une industrie automobile encore plus verte »

Outre l’électrification, l’économie circulaire joue un rôle crucial dans la transition écologique de l’ensemble de l’industrie automobile. À l’heure actuelle, plusieurs marques l’ont déjà bien compris. « Nous faisons partie des pionniers de l’économie circulaire dans le secteur automobile », déclare Jeroen Lissens, Head of Corporate Communications du groupe BMW Belux.

Transition mondiale

L’industrie automobile mondiale est au-devant d’une transition majeure. Le passage aux voitures électriques permettra de réduire considérablement les émissions pendant la phase d’utilisation, mais le secteur doit pousser sa réflexion plus loin s’il souhaite atteindre les objectifs climatiques, avertit le Forum économique mondial. L’entreprise mondiale de conseil en gestion Accenture a estimé que les constructeurs peuvent réduire de 75 % les émissions de carbone de leurs véhicules par kilomètre parcouru en se concentrant davantage sur des techniques de conception et de production circulaires. 

Modèle de recyclage minutieusement organisé

« Nous faisons partie des pionniers de l’économie circulaire dans l’industrie automobile. » 

Jeroen Lissens, Head of Corporate Communications du groupe BMW Belux.

C’est exactement la voie qu’empruntent aujourd’hui de plus en plus de marques. Certaines sont même très avancées, notamment le groupe BMW. « Nous faisons partie des pionniers de l’économie circulaire dans le secteur automobile », affirme Jeroen Lissens, Head of Corporate Communications du groupe BMW Belux. 

Innovations circulaires

La BMW i Vision Circular, présentée récemment, en est la preuve. Ce concept car se projette en 2040 et montre les possibilités lorsque le nombre de composants, de matériaux et de traitements des matières premières est systématiquement réduit au minimum. Cependant, même dans ses modèles de production actuels, BMW mise déjà intensivement sur les matériaux recyclés de qualité supérieure. Les habitacles de certains véhicules sont par exemple en kenaf, une matière première végétale renouvelable. 

BMW utilise également du bois d’eucalyptus et des fils tissés à partir de bouteilles en plastique. La nouvelle génération de modèles électriques va encore plus loin et introduit du bois extrait de manière durable ou des filets de pêche recyclés sont utilisés dans l’habitacle de la BMW iX. « Les cycles fermés de matériaux sont bénéfiques pour l’environnement et ils contribuent à réduire davantage les émissions de CO2 des véhicules. Ces matériaux durables sont également conçus pour durer », avance Jeroen Lissens. 

Concept car BMW i Vision Circular

Un exemple de durabilité

Les intérieurs basés sur l’économie circulaire sont loin d’être la seule préoccupation du groupe BMW. L’entreprise souhaite ainsi que tous ses modèles de voitures soient recyclables à 100 % à l’issue de leur cycle de vie. En outre, la marque automobile mise déjà à 100 % sur l’énergie renouvelable aujourd’hui : toutes les usines du groupe fonctionnent aux énergies éolienne et solaire, ces sources étant dans certains cas épaulées par de l’énergie hydraulique ou des parcs de batteries qui stockent temporairement l’énergie renouvelable et la restituent la nuit, par exemple. « Dans les années à venir, nous voulons également renforcer notre expertise relative au développement et à la production de cellules de batterie », explique Jeroen Lissens.

Big data

Dans le cadre d’un autre projet pilote, le groupe BMW utilise des données satellites et des analyses de mégadonnées pour identifier et suivre sa chaîne d’approvisionnement de manière extrêmement détaillée. Cela permet à l’entreprise de contrôler en permanence les normes strictes de durabilité environnementale et sociale qu’elle impose à son réseau de fournisseurs. « Sur la base d’une seule matière première que nous achetons directement auprès de cinq fournisseurs, nous pouvons par exemple identifier 50 sous-traitants et 9.000 sources de matières premières ».

Un rôle de pionnier

Le groupe BMW est également le premier constructeur automobile au monde à équiper ses véhicules de pneus en caoutchouc naturel certifié durable et en rayonne, un matériau à base de bois qui renforce les pneus. « Depuis août 2021, nous utilisons ces pneus, par exemple, pour la BMW X5 xDrive45e Plug-in-Hybrid », poursuit Jeroen Lissens. 

Avec le passage aux véhicules électriques et les innovations dans le cadre de l’économie circulaire, les constructeurs automobiles sont actuellement sur le point de donner un nouvel exemple à l’économie mondiale, comme ils l’ont fait à plusieurs reprises par le passé. « Nous sommes fiers que le groupe BMW puisse jouer un rôle de pionnier dans ce domaine », conclut Jeroen Lissens.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20