Le Vanuatu a vendu plus de 2.000 passeports dorés l’année dernière ; les combattants anti-drogue craignent une nouvelle plaque tournante internationale

Le Vanuatu, un archipel d’environ 300.000 habitants situé dans le Pacifique, a accordé l’an dernier à plus de 2.000 personnes – dont une série de personnalités recherchées par la police – un accès sans visa à l’Union européenne et au Royaume-Uni grâce à la vente de passeports. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par le journal britannique The Guardian.

« Le Vanuatu est l’un des pays qui a exploité une nouvelle source de revenus avec la vente de passeports dits dorés », note The Guardian. « Le système permet aux étrangers de devenir officiellement citoyens du Vanuatu moyennant le paiement d’une somme de 130.000 USD.

La procédure prend généralement un peu plus d’un mois. Avec cette nouvelle nationalité, les titulaires du passeport acheté peuvent voyager librement, entre autres, dans l’Union européenne ou au Royaume-Uni, sans autre problème. Toutefois, le système se prête également à des abus de la part de certaines personnalités à la réputation douteuse. »

Trafic de drogue

Le Guardian note que le passeport doré du Vanuatu a également, entre autres, attiré un certain nombre d’individus recherchés par la police dans différents pays. « Le système peut leur offrir de nombreux avantages », suggère le journal. « Le passeport du Vanuatu permet de voyager sans visa dans cent trente pays du monde. Le Vanuatu est également un paradis fiscal. Le pays n’a pas d’impôt sur les sociétés, mais n’a pas non plus de prélèvements fiscaux sur le revenu ou le patrimoine. »

Selon les analystes, le Vanuatu possède l’un des passeports dorés les plus rapides, les moins chers et les plus laxistes du monde. Toutefois, ils mettent également en garde contre les abus potentiels. « Non seulement il crée un point d’accès à l’Union européenne et au Royaume-Uni, mais le système donne aux grands syndicats du crime la possibilité d’établir une nouvelle base dans le Pacifique. Cela pourrait, entre autres, faire de la région une plaque tournante pour le trafic de drogues illégales. »

« En outre, les lois favorables à la fiscalité du Vanuatu pourraient en faire un lieu privilégié pour le blanchiment d’argent illicite. En outre, ces nouveaux citoyens peuvent alors également changer légalement de nom au Vanuatu, ce qui leur donne effectivement une nouvelle identité et leur permet de disparaître sans laisser de trace pour les forces de police d’autres pays. »

La vente de passeports dorés a rapporté 116 millions de dollars au Vanuatu l’année dernière. Au total, environ 2.200 passeports ont été vendus.

Les plus grands groupes de clients provenaient alors du Nigeria, de la Russie, du Liban, de l’Iran, de la Libye, de la Syrie et de l’Afghanistan. Le Guardian a également recensé 20 résidents des États-Unis, six personnes d’Australie et une poignée d’individus d’Europe.

Excédent budgétaire

Dans son commentaire, Ronald Warsal, président du bureau et de la commission de la citoyenneté de Vanuatu, a souligné que le pays est signataire de la plupart des conventions internationales visant à lutter contre les activités criminelles.

« Par conséquent, il est interdit aux syndicats criminels transnationaux d’opérer dans la juridiction du Vanuatu », a déclaré M. Warsal. « Il est donc extrêmement difficile pour ces organisations d’établir une base d’opérations au Vanuatu. En outre, les demandes de changement de nom font toujours l’objet de contrôles approfondis. »

Or, la vente de passeports est une source de revenus cruciale pour le Vanuatu. Le Vanuatu est l’un des pays les plus pauvres du monde. La Banque mondiale estime le produit intérieur brut par habitant au Vanuatu à 2.780 USD.

Le pays est lourdement endetté, en grande partie à cause des catastrophes naturelles. La vente de passeports est la plus grande source de revenus pour le gouvernement du Vanuatu. L’année dernière, cette activité a représenté 42 % de l’ensemble des recettes publiques.

Grâce au système du passeport doré, le Vanuatu a pu afficher cette année un excédent budgétaire pour la première fois depuis longtemps, malgré l’éclatement de la crise du corona. Le pays a utilisé cette somme pour rembourser un certain nombre de dettes.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20