Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 30 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le seul sondage qui avait prédit sa victoire sur le collège électoral en 2016 : ‘Le chemin vers les 270 électeurs est grand ouvert pour Trump’

Logo Business AM
Biden vs Trump

21/10/2020 | Dominique Dewitte | 5 min de lecture

ISOPIX

Très peu d’instituts de sondages sont parvenus à prédire correctement la victoire de Donald Trump en 2016. L’agence du groupe Trafalgar l’a fait. Le nombre de voix au collège électoral était même correct: 306/232 contre au final 304/227 (Trump/Clinton). Avec 270 électeurs, les deux candidats pourraient cette fois devenir président. Et Trafalgar pense que Trump y parviendra.

Qu’est-ce qui différencie Trafalgar des autres instituts de sondage? Le point de départ de Trafalgar, c’est le ‘biais social’.

Un bouclier déployé par les sondés pour empêcher que la personne qui mène le sondage ne les juge. Les gens donnent des réponses ‘politiquement correctes’, mais laissent ensuite parler leur cœur dans l’isoloir.

L’effet Bradley

Aux États-Unis, c’est également connu sous le nom d’effet Bradley. Un phénomène qui montre que les candidats noirs obtiennent de pires résultats aux élections que ce à quoi on pourrait s’attendre d’après les sondages d’opinion. Cela s’est dernièrement produit en 2018 en Floride, lorsque le candidat noir au poste de gouverneur, Andrew Gillum, a perdu contre le vainqueur blanc, Ron De Santis, contre tous les sondages. Mais là encore, le groupe Trafalgar était le seul à avoir vu juste.

Trafalgar pose 7 à 9 questions, au lieu des 25 habituelles. Juste du bon sens, ‘car sinon vous n’obtiendrez que les ultra-conservateurs, les ultra-progressistes et les gens qui s’ennuient au téléphone’. De plus, il apparait que parmi les conservateurs, en moyenne 4 personnes sur 5 ne souhaitent pas participer à un tel sondage. Toutes ces questions sont donc ‘pondérées’ dans les résultats finaux du sondage.

Désirabilité sociale vs. biais social

Mais c’est bien la ‘désirabilité sociale’ qui reste le critère le plus important. Les personnes aux opinions impopulaires ‘ne veulent pas être jugées par quelqu’un au téléphone qu’elles ne connaissent pas’. Si cela a toujours été le cas, c’est certainement le cas dans l’Amérique hyperpolarisée d’aujourd’hui: ‘Ils ont vu comment les gens ont honte de leurs opinions, comment les gens ont perdu leur emploi parce qu’ils ont pris une position politique.’ Ainsi, l’anonymat est au cœur du succès de tout sondage.

Les sondages nationaux ne sont pas pertinents

Trafalgar ne mène pas non plus de sondages nationaux. Ceux-ci ne sont pas pertinents, car le collège électoral décisif est basé sur les États individuellement et non sur le pays. Le bureau prend également en compte les personnes qui ne sont pas inscrites comme électeurs et qui vont voter pour la première fois. Les résultats diminuent l’importance des républicains ‘never Trump’ qui adorent téléphoner et sont donc surreprésentés.

Pour faire court, Trafalgar s’attend à une autre victoire de Trump, avec quelque 280 électeurs au collège électoral, 10 de plus que le total nécessaire.

Les chances que Donald Trump remporte le ‘vote populaire’ cette année sont par contre proches de zéro. Mais qu’il remporte le Collège électoral – comme il y a quatre ans – n’est certainement pas impossible. S’il réussit, les républicains n’auront remporté le vote populaire qu’une fois sur 8 au cours des 28 dernières années. Au cours de cette période, ils ont délivré 1 président sur 2. Ça devient progressivement intenable, analysent de nombreux experts.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    62.235.120
  • Nombre
    de décès
    1.452.317
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    574.448
  • Nombre
    de décès
    16.461
Logo Business AM

Business AM | Stocks