Le Royaume-Uni quitte Erasmus: voici le programme britannique qui le remplacera

isopix

Dans le cadre du Brexit, le Royaume-Uni a également décidé de se retirer du programme Erasmus, qui encadre les échanges d’étudiants et d’enseignants entre les universités de l’Union européenne.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson l’avait déjà dit clairement en décembre dernier: le Brexit signifie aussi la fin de la participation britannique au programme Erasmus. Chaque année, ce projet permet d’envoyer des dizaines de milliers de jeunes à l’étranger pour y étudier pendant un semestre.

Pas de paperasse, pas de problèmes d’inscription

L’un des gros avantages d’Erasmus est que les étudiants n’ont pas à se soucier des frais d’inscription et de toutes sortes de formalités administratives. Ces problèmes ont pu être résolus grâce à l’argent européen et en déployant des superviseurs Erasmus. Mais selon Boris Johnson, le Royaume-Uni a subi une perte nette et a donc décidé d’arrêter les frais. Le Royaume-Uni était jusqu’ici la deuxième destination la plus populaire du programme Erasmus, l’Espagne occupant la première place.

Depuis 1987, plus de 300.000 étudiants ont quitté le Royaume-Uni dans le cadre d’Erasmus. En 2017, 16.500 étudiants britanniques ont passé un semestre ou plus dans une université européenne. Et 31.727 étudiants d’un pays européen ont traversé la Manche.

Turing

En lieu et place d’Erasmus, le gouvernement Johnson va mettre en place un autre programme pour les étudiants britanniques: Turing. En jetant les bases de l’informatique, ce mathématicien et cryptologue britannique a joué un rôle crucial durant la Seconde Guerre mondiale. Alan Turing est parvenu à déchiffrer le code Enigma, le système par lequel les Allemands envoyaient des messages stratégiques secrets. Cela a permis aux Britanniques d’anticiper les attaques ennemies.

Le programme Turing devra permettre aux Britanniques de continuer à étudier dans des universités étrangères. Selon Boris Johnson, il n’y aura que des avantages. Les étudiants auront non seulement la possibilité d’aller dans les universités européennes, mais également dans les meilleures universités du monde.

Et les Européens?

Pour les étudiants européens qui souhaitent se rendre au Royaume-Uni, il n’existe actuellement aucune solution globale. Ceux qui se trouvent déjà au Royaume-Uni avec un contrat en cours peuvent le compléter. Les universités de l’UE sont également libres de conclure des accords bilatéraux avec leurs homologues britanniques.

Lire aussi: