Markten:
Markten inladen...

VENDREDI 14 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le rêve américain: un chèque de 1.200 dollars pour (presque) tous les citoyens

Logo Business AM
Crise du coronavirus

25/03/2020 | Pieterjan Neirynck | 4 min de lecture

Le ministre américain des Finances, Steven Mnuchin. - Isopix

Le vaste plan de relance du président Donald Trump comprend une forme d’hélicoptère monétaire corrigé. Les familles américaines recevraient – jusqu’à un certain seuil de revenus – une somme unique pouvant atteindre 1.200 euros. Dans notre pays, une idée similaire n’a suscité que peu d’enthousiasme la semaine dernière.

Les républicains et les démocrates sont parvenus hier soir à un accord sur le plus grand plan d’urgence de l’histoire des États-Unis. Avec une série de mesures d’une valeur de 2.000 milliards de dollars, Donald Trump espère revitaliser l’économie dès que possible. Au grand mécontentement des scientifiques, il souhaite un redémarrage d’ici Pâques.

Plafond de revenus

Les détails complets ne sont pas encore connus, mais les marges bien. Chaque Américain qui gagne moins de 75.000 dollars par an recevra un chèque de 1.200 dollars. Les couples mariés qui gagnent moins de 150.000 dollars par an recevront eux un double chèque de 2.400 dollars. Il existe par ailleurs une prime de 500 dollars par enfant.

Toute personne gagnant entre 75.000 et 99.000 dollars recevra également un chèque, bien que le montant soit inférieur. Les couples qui, ensemble, gagnent jusqu’à 198.000 dollars recevront aussi un montant inférieur. Tous les Américains qui gagnent plus de 99.000 dollars par an (ou 198.000 dollars ensemble) n’ont eux droit à aucune forme d’argent supplémentaire.

Et en Belgique ?

Chez nous, le député du CD&V Steven Matheï a mis sur la table une proposition prudente pour un hélicoptère monétaire la semaine dernière. ‘Concrètement, les calculs se situent entre 100 et 1.500 euros par famille’, a déclaré Matheï. Dans un ‘scénario léger’, cela coûterait au Trésor public pas moins de 630 millions d’euros. Dans le scénario le plus coûteux, le prix s’élèverait à 9 milliards d’euros.

Les autres partis politiques flamands n’y sont pas particulièrement favorables pour l’instant. La N-VA et le sp.a ont simplement indiqué vouloir examiner la proposition, tandis que Groen a trouvé l’idée trop peu concrète et l’a qualifiée ‘d’étrange’. Le député Christian Leysen de l’Open Vld a été particulièrement dur. ‘Tout le monde ici oublie que nous n’avons pas d’argent sur les excédents’, indique-t-il.

Mais en réalité, tous les partis ont mis en doute la faisabilité budgétaire. Et cette mesure n’a pas soulevé grand intérêt du côté francophone. Bref, sans doute un coup dans l’eau.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...