Le ‘pur-sang’ de Ferrari ira bien en justice

Isopix

Le constructeur italien ira en justice contre l’asbl anti-dopage ‘Purosangue’. Cette dernière porte le même nom que le futur SUV du constructeur, qui refuse de céder.

Ferrari a trouvé le nom de son SUV qui sortira de la ligne de production en 2022 : Purosangue. Mais il y a un hic : ce nom est déjà utilisé par une organisation italienne à but non lucratif. Ferrari a donc intenté un procès afin d’obtenir des droits exclusifs sur le nom.

Purosangue signifie ‘pur-sang’ en italien, en référence aux prestigieux chevaux de course. Un mot qui, selon Ferrari, convient parfaitement à son futur 4×4. Mais l’organisation à but non lucratif, qui a pour but de lutter contre le dopage, a fait le même constat et ne compte pas en changer. Selon Ferrari, la marque n’a pas été utilisée ces dernières années et le constructeur automobile est donc autorisé à demander des droits commerciaux exclusifs.

L’ASBL, qui organise des camps sportifs au Kenya, a fait appel à un avocat, mais prétend disposer de suffisamment de preuves.

L’organisation à but non lucratif indique au Financial Time que la marque est enregistrée pour les vêtements et autres produits depuis 2013. Purosangue a indiqué avoir entamé des pourparlers avec Ferrari, mais ces rencontres n’ont abouti à rien.

David vs. Goliath

Alessandro Masetti, l’avocat de l’asbl, affirme que le combat entre Ferrari et Purosangue ‘est un combat entre David et Goliath’ et que la marque a été utilisée sans interruption au cours des cinq dernières années. ‘Si Ferrari dément, c’est parce que c’est une très petite marque’, explique-t-il.

Ces dernières années, l’ASBL Purosangue a notamment été sponsorisée par Adidas, qui a fabriqué des vêtements et des baskets pour cette association caritative.

L’affaire sera introduite le 5 mars. En attendant Ferrari, se refuse à tout commentaire.