Le prix du gaz tombe en dessous du niveau d’avant-guerre

Malgré la bataille stratégique en cours entre l’Europe et la Russie au sujet de l’approvisionnement en gaz russe et de ses paiements, le prix du gaz est retombé à un niveau légèrement inférieur à celui d’avant l’invasion russe de l’Ukraine.

Le TTF-Future néerlandais, le prix de référence du gaz naturel en Europe, s’élevait à 88,9 euros par mégawattheure le 23 février, la veille de l’invasion russe en Ukraine. Une montée en flèche a suivi, atteignant un sommet de plus de 210 euros deux semaines plus tard.

Depuis lors, la tendance s’est inversée, avec un retour aux prix d’avant-guerre au cours des deux derniers jours de bourse. Lundi soir, le prix de référence était tombé à 83,5 euros par mégawattheure.

GNL

L’apaisement du marché à court terme peut indiquer que les opérateurs deviennent plus confiants quant à l’augmentation des approvisionnements en gaz européen de gaz naturel liquéfié (GNL), par le biais de livraisons par bateau. Les stocks de GNL sont désormais comparables à ceux des cinq dernières années, ce qui rassure les marchés. Cela rend l’Europe moins dépendante de ses importations de gaz en provenance de Russie.

Cependant, il n’y a pas de réelle normalisation du prix du gaz. Les niveaux de prix sont encore plus de quatre fois plus élevés qu’il y a un an, lorsque le prix du gaz était d’environ 18,7 euros.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20