« Le prix de l’or pourrait atteindre des sommets cette année »

L’or pourrait atteindre de nouveaux sommets cette année, selon David Lennox, analyste des matières premières chez le gestionnaire de fonds Fat Prophets. Il prévoit que le prix du métal précieux atteindra 2.100 dollars par once troy (31,1 grammes).

La faiblesse du dollar américain et l’inflation sont quelques-uns des facteurs susceptibles de stimuler le prix du métal précieux, a déclaré M. Lennox à la chaîne économique américaine CNBC.

Niveau record

« Nous pensons que le prix de l’or va tester son record historique au cours de l’année 2022, mais nous ne le voyons pas monter beaucoup plus haut une fois qu’il y sera parvenu », a-t-il déclaré.

En août 2020, le cours de l’or s’échangeait à un niveau record de 2.063 dollars, selon les données de la société de données Eikon. Le métal précieux s’échangeait aujourd’hui autour de 1.814 dollars (1.606 euros) par once troy.

Inflation

Selon M. Lennox, tous les éléments sont réunis pour que le dollar américain perde de sa valeur, bien que cela ne se soit pas encore produit. Toutefois, si la monnaie de réserve mondiale perd de sa valeur, ce serait une « aubaine » pour l’or, a-t-il fait valoir.

Pendant ce temps, l’inflation aux États-Unis est proche de 6 % ; une inflation aussi élevée est généralement un bon indicateur de la hausse du prix de l’or. L’or est considéré comme une couverture contre l’inflation et sa valeur augmente lorsque le dollar baisse, mais ces derniers temps, le métal précieux a été quelque peu à la traîne.

« Nous pensons que l’inflation élevée et la baisse du dollar américain feront grimper le prix de l’or en 2022 », a-t-il déclaré.

Tensions géopolitiques

Les tensions géopolitiques entre les grandes puissances militaires pourraient également pousser les prix de l’or à la hausse plus tôt que prévu, selon M. Lennox.

Il pense notamment à la présence militaire de la Russie le long de la frontière orientale avec l’Ukraine. Les troupes russes s’y entassent, et cela pourrait rapidement devenir désastreux, a-t-il dit.

« Si cela devait se produire, alors nous verrions le prix de l’or réagir de manière assez significative et notre objectif de prix de 2.100 l’once serait probablement atteint plus tôt que prévu », a-t-il ajouté.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20