« Le prix de l’or pourrait atteindre 20.000 $ si les pressions inflationnistes se poursuivent »

Briton Hill, directeur de la société d’investissement Weber Global Management, n’exclut pas la possibilité que le prix de l’or atteigne 20.000 dollars l’once à long terme. « Si les pressions inflationnistes persistent, je vois le prix de l’or augmenter de manière significative », a-t-il déclaré dans une interview accordée au site d’informations financières Kitco News.

Pourquoi est-ce important ?

L'or reste un instrument d'investissement de choix lorsque l'inflation atteint un niveau record. Le métal précieux offre une protection contre la dépréciation monétaire. Son prix se comporte donc bien lorsque l'inflation est élevée.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le prix de l’or oscille autour de 1.790 dollars américains l’once. Il s’agit d’une augmentation par rapport au début du mois. Le dimanche 8 août, son prix était tombé à 1.677,9 dollars. Les analystes avaient alors craint que la chute ne continue. Entre-temps, on a assisté à une augmentation. Mais l’or est toujours bien en dessous du niveau du début de l’année. À son apogée au cours du premier semestre, il avait oscillé autour de 1.950 dollars.

Dans un récent rapport, la banque allemande Commerzbank a déclaré qu’elle s’attendait à ce que le prix de l’or atteigne 1.900 dollars d’ici la fin de l’année. Il s’agit d’une révision à la baisse par rapport à une prévision antérieure. L’objectif de cours précédent de la banque était de 2.000 dollars. La banque s’attend toutefois à ce que le prix atteigne les 2.000 dollars d’ici 2022.

Disparition de l’étalon-or

Toutefois, certains investisseurs sont un peu plus enthousiastes quant à l’avenir de l’or. Hill, par exemple, prévoit que le prix pourrait atteindre 20.000 dollars à long terme. Ils fondent cette opinion sur l’évolution du prix de l’or dans les années 1970, lorsque le lien entre la monnaie et l’or sous-jacent a été coupé. La disparition de l’étalon-or a permis aux États-Unis d’imprimer de la monnaie en masse. Cela a conduit à l’inflation. Il est alors rapidement apparu que l’or offrait une bonne protection contre la dépréciation monétaire: son prix a augmenté.

« Si les pressions inflationnistes actuelles se poursuivent et que cela conduit à la stagnation, les gens se tourneront vers des investissements qui leur permettent de se couvrir contre l’inflation. Il ne serait pas déraisonnable de supposer que nous pourrions assister à une évolution des prix similaire à celle des années 1970 », a indiqué Hill. « Dans ce cas, le prix pourrait grimper jusqu’à 20.000 dollars l’once. »

Actions à long terme

D’autres investisseurs, en revanche, préfèrent les actions comme investissement à long terme. L’un de ces investisseurs est Jan Longeval, qui dirige le cabinet de conseil financier Kounselor. Dans une interview accordée au Tijd sur l’or à l’automne 2020, il a déclaré que les actifs non productifs ne peuvent pas rivaliser à long terme avec le miracle des intérêts composés ou des dividendes que les obligations et les actions génèrent chaque année.

« Depuis 1900, le rendement réel (après inflation, ndlr) d’un investissement en or a été de 0,8% par an. Pour les actions américaines, il est de 6,5%, alors que le prix de l’or fluctue également davantage et est donc plus risqué. Mais l’or a sa place dans un portefeuille, et je veux lui redonner la place qu’il mérite », avait-il déclaré à l’époque.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés