Le Premier ministre japonais confirme que les Jeux olympiques n’auront pas lieu si la pandémie persiste

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe – Isopix

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mercredi que les Jeux olympiques de Tokyo ne pourraient pas se tenir l’année prochaine si la pandémie de coronavirus n’était pas contenue. Un coup dur pour le monde du sport après leur premier report à l’été 2021.

Avec la hausse du taux d’infection mondial et les avancées pour un possible vaccin encore lentes et incertaines, les doutes se multiplient quant à la possibilité d’organiser les JO l’année prochaine.

‘Nous avons dit que les Jeux olympiques et paralympiques doivent se dérouler sous une forme complète, dans la mesure où les athlètes et les spectateurs peuvent tous participer en toute sécurité. Il serait impossible de tenir les Jeux sous une forme aussi complète si la pandémie de coronavirus n’est pas contenue’, a déclaré ce mercredi le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Une conclusion confirmée plus tard par le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach. ‘Le CIO est tout à fait d’accord avec la position du Premier ministre Abe’, a-t-il affirmé à l’agence Reuters.

‘Dès le début de cette crise, nous avons établi le principe que les Jeux olympiques et paralympiques ne peuvent être organisés que dans un environnement sûr pour toutes les personnes concernées. Ce principe a guidé toutes nos décisions jusqu’à présent, et nous y restons attachés à l’avenir’, a-t-il poursuivi.

Mardi, le président du comité japonais d’organisation des Jeux Olympiques Yoshiro Mori avait déjà déclaré que les Jeux seraient ‘abandonnés’ s’ils ne pouvaient pas avoir lieu en 2021. Le chef de l’Association médicale japonaise, Yoshitake Yokokura, avait lui indiqué que ‘si un vaccin efficace n’est pas développé, je m’attends à ce que l’organisation des Jeux olympiques soit difficile’.

Catastrophe économique

Le Premier ministre a également déclaré que les Jeux olympiques ‘doivent être organisés de manière à montrer que le monde a gagné sa bataille contre la pandémie de coronavirus’, avertissant que le Japon devrait ‘se préparer à une longue bataille’.

Une annulation des Jeux l’an prochain serait à la fois une catastrophe économique pour le pays mais aussi politique pour le Premier ministre. Shinzo Abe a misé gros sur la tenue des JO et espérait un boom du tourisme et des dépenses de consommation grâce à l’événement mondial. Le Japon a récolté quelque 3 milliards de dollars en parrainage national, un record olympique, et a dépensé quelque 13 milliards de dollars pour les préparatifs.

Selon le quotidien économique Nikkei, le gouvernement prévoit de prolonger l’urgence nationale d’environ un mois. Ce mercredi, Tokyo a confirmé 47 nouvelles infections alors que le total national s’élève à 13.895 pour 413 décès, a déclaré la chaîne de télévision nationale NHK.

Lire aussi: