Le pays possédant la plus grande réserve de pétrole brut au monde souhaite exporter davantage de carburant, mais les sanctions américaines l’en empêchent

Le dictateur Nicolas Maduro affirme que le Venezuela est prêt à approvisionner le marché affamé de l'économie mondiale en pétrole et en gaz.

Le Venezuela est impatient de libérer ses vastes réserves de pétrole brut sur le marché mondial. En 2016, le pays détenait au moins 18,2 % de toutes les réserves de pétrole à l'époque. Cependant, pour exporter ce combustible, les États-Unis devraient assouplir plusieurs sanctions contre le pays. Or, cela ne devrait pas se produire de sit

Cet article est uniquement disponible pour nos abonnés Premium
Accédez à trois articles gratuits par mois !
Business AM est le média belge qui vulgarise l’économie. Rejoignez notre communauté de plusieurs millions de lecteurs chaque mois.
Oui, je veux avoir accès à 3 articles Premium
Vous préférez vous abonner tout de suite ? Cliquez ici
Déjà abonné? Connectez-vous et recevez l’accès à tous nos articles Premium.
Plus d'articles Premium
Jennifer Mertens et Baptiste Lambert
Plus