Le Parti républicain est désormais le ‘Parti de Trump’

(SplashNews.com/ Isopix)

À mi-parcours de la Convention républicaine qui se déroule à Charlotte, en Caroline du Nord, il devient de plus en plus clair que le GOP (Grand Old Party) n’existe plus… Il s’est transformé de facto en ‘Parti de Trump’.

La capture d’écran effectuée mardi soir par la chaîne d’information MSNBC n’appelle qu’à peu de commentaires. Il suffit de regarder les trois noms qui figurent en bas. Alors que Pam Bondi dénonçait à l’écran le népotisme de la famille Biden, le reste de la soirée aux couleurs républicaines allait voir se succéder pas moins de trois représentants de la dynastie ‘Trump’.

En amont de la convention, le GOP a décidé de ne pas publier de programme électoral pour un second mandat, mais simplement de ‘soutenir avec enthousiasme le programme « America First » du président’. Les traditionnels chevaux de bataille des républicains – la liberté de culte, la constitution, le pragmatisme fiscal et même l’avortement – ne sont même plus mentionnés.

Trump: le champion républicain ultime dans la lutte contre l’ennemi démocrate

Le GOP est désormais totalement organisé autour de la personne de Donald Trump. L’absence de points de vue politiques clairs n’est pas un problème pour sa base électorale. Il suffit que les projets puissent se résumer à ‘s’opposer aux démocrates’. Trump est ‘le champion ultime des républicains dans la lutte contre l’ennemi démocrate’.

Donald Trump est parvenu à unir sa base autour de la haine envers le parti rival. Le milliardaire a un jour déclaré que même ‘s’il tirait sur quelqu’un sur la Cinquième Avenue’, cela ne lui coûterait pas un seul vote. Dans l’Amérique d’aujourd’hui, c’est un fait. Rabaisser les démocrates et faire enrager les médias, il ne semble rien falloir de plus.

Re-soutenu par la machine de propagande de la Fox…

Près de 180.000 morts suite au Covid-19, 7 proches collaborateurs en prison ou inculpés par la justice, du népotisme, de l’évasion fiscale, des mensonges, de l’enrichissement personnel, de la corruption, un ‘grab’m by the pussy’… Autant de choses qui auraient fait tomber n’importe quel président. Mais pas celui-ci. Il a survécu à tout cela sans dommage, soutenu par la gigantesque machine de propagande de la famille Murdoch, la Fox.

55% des téléspectateurs républicains de la Fox affirment que Donald Trump ne perdra jamais leur soutien, quoi qu’il fasse. Trump n’est pas seulement le patron de ce qui a un jour été le Grand Old Party, il est également le tout puissant ‘parrain’ de la grande famille Fox.

Des militants ont projeté le nombre des victimes causées par le Covid-19 au-dessus de l’entrée du Trump International Hotel à Washington, mardi soir.

Ce soutien de la Fox concernant la pandémie a refermé une plaie entre la chaîne privée et le président des Etats-Unis. La publication de sondages défavorables n’avait pas du tout plu au président qui ne s’était pas fait prier pour critiquer ouvertement la chaîne. Une séparation de courte durée à l’approche des élections.

Lire aussi: