Le fondateur de Pairi Daiza : ‘Vandenbroucke juge comme un empereur romain, pouce vers le bas ou vers le haut’

Eric Domb – Isopix

Eric Domb, fondateur et CEO du parc animalier Pairi Daiza, est fermement opposé à la politique sanitaire du ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a).

Pairi Daiza, tout comme les autres parcs animaliers du pays, doit maintenir ses portes fermées, sur décision du gouvernement fédéral et ce même pendant les vacances de fin d’année, un moment charnière au niveau commercial. Le fondateur Eric Domb a vivement critiqué cette décision dans une publication Facebook traduite en trois langues.

Ce qui dérange le plus Domb, c’est que la décision n’est pas fondée sur des bases purement scientifiques, mais plutôt sur les effets psychologiques que cela entraine sur la population. C’est, en tout cas, ce qu’il déduit de certaines déclarations de Vandenbroucke.

‘La psychologie plutôt que la raison’

‘Par deux fois, ces derniers jours, Frank Vandenbroucke a ainsi justifié des entraves à nos libertés non pas par des impératifs sanitaires que nous aurions parfaitement compris, mais pour des raisons politiques ou psychologiques qui ne reposent sur aucune base scientifique’, a écrit Domb.

Cela commence par des déclarations à la VRT dans lesquelles le ministre Vandenbrouck a expliqué que la fermeture des magasins non essentiels, fin octobre, avait pour but de créer un choc dans la population. Dans le même temps, il a également reconnu que l’ouverture contrôlée des magasins ne présentait pas de risque. ‘La psychologie plutôt que la raison, l’incantation plutôt que la science : les commerçants concernés apprécieront, leurs clients aussi.’

Frank Vandenbroucke sp.a
Le ministre de la Sante, Frank Vandenbroucke (Isopix)

‘Sur VTM ensuite, le même Frank Vandenbroucke a justifié l’interdiction de promenades en plein air dans les Parcs animaliers, non en raison d’une quelconque étude qui démontrerait un risque potentiel à les fréquenter, mais par la seule volonté de ne pas multiplier les exceptions au confinement.’

Empereur romain

‘Ces processus de décision expliqués sans complexe par le ministre de la Santé laissent pantois. Et nous renvoient à cette image du combattant à terre attendant le verdict du pouce. Pouce renversé, on l’achèvera. Pouce levé, il vivra. Ainsi en décident l’empereur et son seul bon-vouloir.’

‘Aujourd’hui encore, aucun représentant politique, et certainement pas Frank Vandenbroucke, n’a raisonnablement justifié la fermeture des Parcs animaliers où la circulation du virus est pourtant contrôlée’, a déclaré Domb, évoquant une attaque ‘unilatérale’ contre plusieurs libertés, dont la liberté d’entreprendre, la liberté de travail et la liberté de se détendre.