Le FMI prolonge son programme d’allègement de la dette pour 24 pays pauvres

Le Fonds monétaire international (FMI) a prolongé son programme d’allègement de la dette pour 24 pays éligibles à faible revenu jusqu’au 10 janvier 2022 afin de les aider à combattre les effets de la pandémie de Covid-19.

Le montant de cette quatrième tranche du Fonds réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes (ARC, CCRT en anglais pour Catastrophe Containment and Relief Trust) représente l’équivalent de 124 millions de dollars, a indiqué vendredi le FMI dans un communiqué.

Des fonds supplémentaires, d’un montant équivalant à 116 millions de dollars, pourraient également être débloqués pour la période allant de mi-janvier à mi-avril, a fait savoir l’institution basée à Washington. Cela porterait le total de cette aide à 973 millions de dollars depuis sa mise en place en avril 2020.

« Cet allègement du service de la dette aide à libérer de rares ressources financières pour un soutien sanitaire, social et économique crucial afin d’atténuer les conséquences de la pandémie de Covid-19 », a souligné le FMI.

La liste des pays éligibles comprend une majorité de pays africains, dont le Burkina Faso, le Tchad, l’Éthiopie ou le Mali, mais également des pays asiatiques (Kirghizistan, Tadjikistan), Haïti ou les îles Salomon. Le Kirghizistan et le Lesotho, qui ne figuraient pas dans les précédentes tranches d’aide, ont été inclus par le FMI.

En revanche, l’Afghanistan, qui avait reçu des subventions lors des tours précédents, ne fait pas partie de la liste la plus récente car « un manque de clarté subsiste au sein de la communauté internationale au sujet de la reconnaissance du gouvernement » de ce pays.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20