Le fabricant de puces taïwanais TSMC est devenu la société la plus précieuse d’Asie… grâce à une réglementation chinoise impitoyable

La société technologique taïwanaise TSMC a dépassé Tencent en tant que société ayant la plus grande valeur en Asie.

Pourquoi est-ce important ?

L'effondrement des actions de Tencent a fait du fabricant de puces Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) la plus grande société asiatique en termes de capitalisation boursière. Ironiquement, c'est la répression du gouvernement chinois à l'encontre de son propre secteur technologique qui en est responsable.

Les actions du géant chinois de la technologie Tencent, concepteur de l’application populaire WeChat, ont chuté de près de 30% depuis le début du mois de juin. En cause: la lourde réglementation à laquelle le gouvernement chinois a soumis son propre secteur technologique ces dernières semaines.

Par conséquent, la société taïwanaise TSMC, qui n’a pourtant pas connu une remontée des cours particulièrement spectaculaire, a dépassé Tencent en tant qu’entreprise asiatique ayant la plus grande valeur boursière. Et ce depuis mardi, lorsque les actions de Tencent ont sérieusement plongé.

Ce mercredi, TSMC valait 579 milliards de dollars. La valeur boursière de Tencent a, elle, chuté à 557 milliards de dollars. Alibaba, la troisième plus grande entreprise d’Asie, oscille autour d’une valeur de 481 milliards de dollars.

La pénurie persistante de puces alimente une activité en plein essor

TSMC est le plus grand producteur mondial de micropuces. L’entreprise peut désormais en fabriquer à une taille inférieure à 5 nanomètres. Ces semi-conducteurs sont un ingrédient essentiel pour la production de voitures électriques, de smartphones, d’ordinateurs portables, de consoles de jeux et d’appareils connectés.

Pendant la pandémie, l’île de Taïwan a été frappée par une sécheresse exceptionnelle. Ce qui a rapidement réduit l’offre de puces et, de fait, entraîné une explosion de la demande.

La valeur boursière de TSMC a doublé depuis mars 2020. Cette tendance ne peut que se poursuivre si l’on considère que la plupart des experts pensent que la pénurie actuelle de semi-conducteurs pourrait durer au moins jusqu’en 2022, voire 2023. L’activité de TSMC devrait donc continuer à être florissante pendant quelques années encore.

Un acteur du conflit entre Taïwan et la Chine

La position dominante de TSMC sur ce marché important (l’entreprise génère plus de 50 % du chiffre d’affaires total du secteur des puces) est devenue si importante qu’elle commence à devenir un facteur majeur dans le conflit entre Taïwan et la Chine.

TSMC a récemment réussi à acheter des vaccins pour l’île démocratique, considérée par la Chine considère comme une province rebelle. Lorsque le gouvernement de Taipei avait voulu conclure un accord sur les vaccins avec BioNTech en février, le deal avait été démantelé par Pékin.

« Tout le monde souhaite la paix dans le détroit de Taïwan, car c’est un avantage pour chaque pays. Mais il est également nécessaire de ne pas interrompre la chaîne d’approvisionnement mondiale en semi-conducteurs à Taïwan », a déclaré Mark Liu, directeur de TSMC, lors d’un discours en juillet.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20