Le Covid-19 pourrait ne jamais disparaitre, mais muterait en un simple rhume

À mesure que les vaccins arrivent en masse dans nos pays, l’espoir de voir disparaitre le coronavirus s’accroit. Pourtant, l’OMS a déjà averti que le virus pourrait ne jamais disparaitre. Mais sa forme serait bien différente. Pour des chercheurs, il pourrait s’agir d’un simple rhume.

Pour les chercheurs de l’université d’Atlanta, le Covid-19 pourrait continuer à voyager parmi les humains pendant encore de nombreuses années. Mais leur espoir est qu’il deviendrait bénin, grâce à l’immunité de groupe. Plus vite cette dernière est atteinte, par la vaccination ou via les contaminations, plus vite le virus perdra en intensité.

‘Pas plus violent qu’un rhume’

L’idée principale de leur recherche est qu’une fois ‘la phase endémique est atteinte et que les enfants auront été exposés, le CoV-SARS-2 ne sera pas plus violent qu’un rhume’. Pour en arriver à cette conclusion, les trois chercheurs ont étudié 4 virus du rhume, le SARS et le MERS, tous deux très proche du Covid-19.

Le rhume fonctionne comme tel : il infecte généralement les enfants pour la première fois quand ils ont entre 3 et 5 ans. À cet âge, les symptômes sont très légers. Au fil des années, le virus va infecter à plusieurs reprises la même personne et le système immunitaire sera de plus en plus fort pour le combattre. À l’âge adulte, le virus – qui aurait fait pas mal de dégât s’il était inconnu du corps humain – ne provoque que les symptômes légers du rhume que nous connaissons tous.

Le MERS est le seul virus qui ne fonctionne pas comme cela, car il est très violent chez les plus jeunes. S’il s’était développé à l’échelle mondiale, il aurait fallu vacciner les enfants plus rapidement, comme pour la rougeole.

Mais le Covid-19 réagirait de la même manière que les virus du rhume. Bien qu’il est encore difficile de comprendre le schéma de contamination chez les enfants, il semble qu’ils ne soient pas sujets à développer de graves symptômes. Tout comme pour le rhume, ils pourraient donc être infectés, avec des effets légers, voire nuls, et développer ainsi leur immunité.

En outre, les réinfections avec différentes souches du virus, comme celles qui ont été découvertes au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, permettrait de renforcer encore plus l’immunité.

Vaccin

La vaccination a pour but d’apporter l’immunité plus rapidement. Les adultes, qui n’ont pas été en contact avec le coronavirus quand ils étaient petits n’ont pas développé de barrière immunitaire contre ce virus.

Le vaccin va les aider à former des anticorps contre le Covid-19 pour pouvoir l’attaquer en cas de nouvelle contamination. Toutefois, cela ne signifie pas que le virus disparaitra. Tout comme le rhume, il continuera de circuler. Mais les adultes n’auront plus les graves symptômes qui mènent aujourd’hui à la mort.

Au fil des années, les personnes qui ont été contaminées pendant l’enfance n’auront peut-être plus besoin d’être vaccinées, car elles auraient créé leur immunité naturellement.

Plus
Lire plus...
Marchés