Le coût caché exorbitant de la procédure d’impeachment contre Trump

Chaque journée apporte son lot de témoignages dans une affaire que rassemble 13 millions d’américains derrière les écrans (AP Photo/Patrick Semansky)

La procédure d’impeachment lancée à l’encontre du président américain Donald Trump coûterait quelque 2,1 milliards de dollars à chaque heure aux entreprises US, selon une étude menée par une agence d’intérim.

Les auditions prévues dans le cadre de la procédure de destitution de Donald Trump ont commencé le 13 novembre. À leur issue, les juges devront décider si le président américain a abusé de son pouvoir en Ukraine. Les accusations portent sur des pressions exercées pour obtenir des éléments incriminants à l’encontre du candidat à la primaire démocrate Joe Biden.

Lire aussi: 11.390 tweets de Donald Trump à la loupe

Le streaming en cause

Les auditions de témoins dureront pendant deux semaines, et chaque journée apporte son lot d’informations nouvelles. Une affaire coûteuse, si l’on en croit une étude menée par l’agence d’intérim Challenger, Gray & Christmas. Au total, les entreprises américaines perdraient près de 2,1 milliards de dollars par heure. En cause ? Le personnel qui suit les auditions en streaming vidéo.

L’agence a calculé ce chiffre sur base du salaire horaire moyen (28,18$), du nombre d’Américains qui utilisent internet au travail (90 millions), du pourcentage d’employés américains travaillant en moyenne par semaine (89%), ainsi que le pourcentage d’entre eux qui parle politique au travail (94%).

13 millions de spectateurs

Les chiffres d’audience atteints le première jour ne trompent pas. Au total, les auditions ont rassemblé plus de 13 millions de spectateurs aux États-Unis. C’est bien plus que le nombre rassemblé devant le témoignage du procureur Robert Mueller en juillet dernier, dans le dossier d’ingérence russe lors des élections de 2016.

Les médias américains investissent en masse. En plus de la couverture en direct, les médias se sont également lancés dans les podcasts.

Une fois les audiences de la commission terminées, l’affaire passera en séance plénière de la Chambre des représentants. Elle ira ensuite devant le Sénat, la veille du Nouvel An. Les analystes politiques estiment qu’il y a très peu de probabilité que Trump soit évincé par le Sénat, à majorité républicaine.

Lire aussi: Selon Moody’s, Donald Trump sera réélu président… facilement