Marchés:
Chargement en cours…

JEUDI 24 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le changement climatique aura la peau des bourdons, pollinisateurs indispensables à la vie sur Terre

Logo Business AM
Sciences

08/02/2020 | Kathy De Schrijver | 4 min de lecture

Un bourdon terrestre sur une pensée de jardin. (Isopix)

Le nombre de bourdons en Europe et en Amérique du nord est en chute libre. La disparition de ce petit insecte causerait la fin de nombreuses cultures de fruits et légumes.

Les scientifiques le clament depuis des années: protégeons nos abeilles et autres pollinisateurs. Le bourdon, insecte proche de l’abeille, est particulièrement touché par les récents changements climatiques.

Selon une nouvelle étude relayée par National Geographic, un tiers des bourdons aurait disparu en Europe et en Amérique du nord depuis les années 70. Les températures de plus en plus hautes poussent l’insecte à remonter vers le nord.

En étudiant les enregistrements de bourdons entre 2000 et 2014, les chercheurs ont pu lier objectivement le réchauffement climatique à la disparition des bourdons. Totalement recouvert de poils, le bourdon n’est pas capable de supporter les températures extrêmes que nous connaissons depuis quelques années. Les plantes qui leur permettent de se nourrir grâce à leur nectar sont aussi de moins en moins présentes. Ce qui affecte encore un peu plus les populations de bourdons.

La fin des bourdons = la fin des hommes

Tout comme les abeilles, les bourdons sont des pollinisateurs essentiels. Sans eux, de nombreuses plantes risquent de disparaître car elles ne pourront tout simplement plus se reproduire La disparition de ces plantes provoquera à leur tour la diminution d’autres espèces animales et végétales qui en avaient besoin pour vivre. Les écosystèmes, sur lesquels repose toute la biodiversité, fonctionnent comme des cycles sans fin. Enlevez une étape et le cycle est rompu. C’est donc tout un pan de la biodiversité qui risque de disparaître avec les bourdons.

L’humain a appris depuis des années à polliniser lui-même ces plantes, pour créer de nouvelles variétés ou pour augmenter la production. S’il arrive à survivre à la diminution de bourdons, elle pourrait avoir un important impacte sur l’économie. En Amérique du nord, les agriculteurs comptent beaucoup sur les insectes pour polliniser leurs champs et leurs vergers. Moins de bourdons signifie moins de récoltes et donc un déclin de l’économie agricole. Certains scientifiques espèrent cependant que la technologie pourra nous sauver. Des robots pollinisateurs sont en développement.

Que faire?

Il est essentiel de protéger les bourdons, si ce n’est pour notre propre survie, au moins pour celle de la biodiversité. National Géographic suggère de créer plus de parcs et d’augmenter le nombre d’arbres et d’arbustes dans les villes. Ce sont des endroits plus frais et les bourdons seraient ainsi protégés des fortes chaleurs.

Mais la chaleur n’est pas le seul facteur d’extinction chez les bourdons et les abeilles. Les pesticides et la diminution de nourriture a des effets négatifs sur les populations. Des fleurs indigènes et des arbres fruitiers dans votre jardin leur apporteront une nourriture saine.

Lire aussi:

Source: BBC


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.774.394
  • Nombre
    de décès
    975.040
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    106.887
  • Nombre
    de décès
    9.959
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour