L’Autriche suspend un lot de vaccins d’AstraZeneca après un décès suspect et un cas d’embolie pulmonaire

Astrazeneca coronavaccin
Isopix

Par mesure de précaution, l’Agence de santé autrichienne a suspendu un lot de vaccins d’AstraZeneca. Le temps qu’une enquête soit menée sur une mort suspecte et un cas d’embolie pulmonaire.

Les deux évènements concernent deux infirmières travaillant dans une clinique de Zwettl, en Basse-Autriche. L’Office fédéral pour la sécurité des soins de santé (BASG) a fait suspendre le vaccin d’AstraZeneca dans cette province car les deux vaccinations provenaient apparemment du même lot.

Une femme de 49 ans est décédée suite à de graves troubles de coagulation. Une autre femme a développé une embolie pulmonaire causée par un caillot de sang délogé.

Considéré comme sûr, jusqu’à preuve du contraire

‘Actuellement, il n’y a aucune preuve d’une relation causale avec la vaccination’, a déclaré BASG. Mais les troubles développés, qui ne font normalement pas partie des effets secondaires connus, ainsi que l’âge des deux personnes concernées surprennent.

Approuvé dans plus de 50 pays, le vaccin d’AstraZeneca est toujours considéré comme sûr. Les essais et les récentes études de terrain menées au Royaume-Uni ou en Israël n’ont déploré aucun incident majeur directement lié au vaccin. En outre, le vaccin d’AstraZeneca a prouvé son efficacité chez les plus de 65 ans. Ce qui a poussé la Belgique à revoir sa stratégie et à distribuer ce vaccin pour ce groupe d’âge.

Surtout efficace après la 2e dose, il est vrai que le vaccin d’Astra Zeneca ne jouit pas de la meilleure réputation par rapport à ses concurrents. Son efficacité contre le variant sud-africain reste en outre à prouver.

Le porte-parole d’AstraZeneca a tenté de rassurer: ‘Il n’y a eu aucun événement indésirable grave confirmé associé au vaccin. Tous les lots sont soumis à des contrôles de qualité stricts et rigoureux.