L’Allemagne secouée par des fraudes massives aux tests covid: une hémorragie à plusieurs millions?

Afin de permettre une réouverture partielle de la société, l’Allemagne a décidé de conditionner l’accès à toute une série de lieux (restaurants, cafés, rues commerçantes…) à la présentation d’un test covid rapide négatif. Les petits centres de tests se sont donc multipliés dans les villes du pays, et ce d’autant plus sûrement que l’État fédéral reverse à ces stands 18 euros par test effectué. Problème: des fraudes massives ont été signalées par les médias allemands.

Début mars, le gouvernement allemand a décidé de déployer à grande échelle des stands et de petits centres de tests à travers tout le pays afin d’assouplir les mesures de confinement. En moins de trois mois, près de 15.000 points ont été ouverts, souvent tenus par une seule personne qui se charge d’effectuer un prélèvement rapide dans la gorge ou le nez et de délivrer une autorisation valable pour 24 heures en cas de résultat négatif.

Fraudes massives

Le succès de ce déploiement massif n’est certainement pas étranger au fait que l’État fédéral a décidé de verser à ces stands 18 euros par test effectué… Ce qui a déclenché une vague de fraudes à la facturation, révèle une enquête menée par plusieurs médias allemands et relayée par le journal français Les Echos.

Un centre à Cologne a par exemple facturé 1.000 tests, alors qu’il n’en avait réalisé que 70. Un autre, à Essen, a rapporté 1.743 tests effectués alors qu’à peine 550 personnes ont été testées. L’ampleur totale de la fraude n’est toutefois pas encore connue à ce stade.

Et pour couronner le tout, des doutes existent sur l’efficacité des tests effectués dans ces centres. À Berlin, par exemple, ces derniers affichent un taux de positivité près de deux fois inférieur à celui rapporté par les centres qui dépendent directement de l’autorité du Land.

Jens Spahn et la CDU sur la sellette

Rapidement mis en cause par l’opposition – 660 millions d’euros ont été versés ces deux derniers mois à ces stands de tests – le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn (CDU), a promis de renforcer les contrôles. Sur Twitter, il a ajouté: ‘Que ce soit avec des masques ou des tests – quiconque utilise la pandémie pour s’enrichir criminellement devrait avoir honte.’

Plusieurs pistes d’amélioration sont évoquées:

  • Le montant de l’indemnisation devrait être ramené prochainement à 10 euros par test.
  • Les centres devront fournir une confirmation écrite de l’autorité sanitaire locale attestant qu’ils effectuent les tests correctement.
  • Et enfin, les revenus déclarés seront mis en parallèle avec le nombre de kits de test commandés.

Néanmoins, le timing de cette annonce tombe mal pour les chrétiens-démocrates, déjà critiqués pour leur gestion de la crise du covid, alors que les élections fédérales de septembre se rapprochent…

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés