La ‘vie en rose’ de Wall Street contraste toujours plus avec la vie réelle

EPA-EFE/Bryan R. Smith

Les marchés boursiers américains poursuivent leur progression. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,4% et est désormais dans le vert sur l’ensemble de l’année en cours.

Il s’agit de la première place boursière à enregistrer un niveau supérieur par rapport à celui d’avant la crise du coronavirus. Les investisseurs misent leur argent sur les valeurs technologiques dans l’espoir d’une réouverture prochaine de l’économie.

Le Dow Jones affichait également une hausse jeudi: 211 points de plus qu’à l’ouverture, soit un gain de 0,9%. L’indice S&P 500 était en hausse de 1,15%.

Sur le Nasdaq, presque toutes les actions des Big Tech ont augmenté. Facebook, Amazon, Apple, Netflix, Microsoft et Alphabet (Google) ont enregistré une hausse d’au moins 15% par rapport au début du trimestre. Toutes ces entreprises nagent dans l’argent, font d’énormes profits et semblent se mettre de plus en plus à l’abri des réglementations gouvernementales.

‘Vie en rose’

La ‘vie en rose’ selon Wall Street contraste un peu plus chaque jour avec la vie réelle. Après l’annonce que 3,3 millions de personnes supplémentaires avaient fait une demande pour recevoir des indemnités de chômage, 16% des Américains se retrouvent désormais sans emploi.

En outre, les petites entreprises ont du mal à trouver de l’argent pour se maintenir à flot et la menace d’une deuxième vague de la pandémie de coronavirus plane sur le pays tel un nuage noir et menaçant. Les investisseurs vivent effectivement dans un autre monde…

Le pétrole a dû céder 2,9%. Le baril de pétrole WTI coûtait 23,29 $ jeudi soir.

L’or a lui augmenté de 2,2%. Une once coûte aujourd’hui 1.726 dollars.

L’euro a pour sa part grimpé de 0,3% pour atteindre 1,0825 dollar américain.

Enfin, le bitcoin continue sa marche en avant, lui qui valait 9.891 dollars mercredi soir, soit une hausse de 6,85%.