La Pologne songe à faire payer des prix différents à ses citoyens pour l’électricité

Alors que les ministres européens de l’Énergie se réuniront fin septembre pour décider de mesures communes aux Vingt-Sept, chacun tente tant bien que mal de gérer la crise à l’échelon national. C’est au tour de la Pologne d’émettre ses propositions, avec une approche plutôt singulière.

La Pologne n’échappant pas à la hausse généralisée des prix de l’énergie, le gouvernement polonais a déjà pris une série de mesures pour quelque peu alléger la facture des citoyens. Des allègements fiscaux et des subventions sur le carburant ont notamment déjà été mis en place. Mais il apparaît que cela ne suffit pas.

Dès lors, les autorités planchent sur d’autres solutions. En ce début de semaine, le parti au pouvoir, Droit et Justice (PiS), a émis l’idée d’une tarification à plusieurs vitesses en matière d’électricité.

Incitants financiers

L’idée est de geler les prix – au niveau actuel, c’est-à-dire tout de même déjà très élevé – de l’électricité pour les foyers ne dépassant pas une consommation de 2.000 kWh par an. En outre, un ménage qui parvient à réduire sa consommation de 10% par rapport à l’année précédente bénéficierait d’une réduction supplémentaire, a expliqué Jaroslaw Kaczynski, le président de PiS.

D’après les estimations du gouvernement polonais, environ deux tiers des ménages polonais pourraient profiter du gel des prix. Vous l’aurez compris, les personnes qui franchissent le seuil et/ou qui ne parviennent pas à réduire suffisamment leur consommation payeraient, elles, l’électricité à un prix plus élevé.

Le gouvernement polonais estime par ailleurs que la formule envisagée par Bruxelles – imposer les mêmes objectifs de réduction de consommation dans chaque État membre – n’est pas la bonne. Pour lui, chaque pays devrait pouvoir décider lui-même de ses objectifs en la matière et de la marche à suivre pour les remplir, chacun ayant ses spécificités propres.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20