La Pologne, reine du charbon, compte sur la France et les États-Unis pour se mettre au nucléaire

La Pologne souhaite utiliser des centrales nucléaires pour son approvisionnement énergétique. Elle est actuellement en pourparlers avec plusieurs partenaires potentiels à ce sujet, a déclaré son Premier ministre Mateusz Morawiecki.

M. Morawiecki a ajouté qu’il avait récemment discuté de la question avec le président français Emmanuel Macron et Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis. Actuellement, la Pologne dépend principalement de centrales électriques alimentées au charbon et au lignite pour son approvisionnement en électricité.

Irréaliste ?

« La Pologne veut pouvoir compter sur l’énergie nucléaire à l’avenir », a souligné le Premier ministre polonais dans un commentaire sur les récents entretiens avec Macron et Harris. « Nous souhaitons établir une coopération étroite avec nos partenaires dans cette activité ».

« Ce faisant, nous étudions les moyens de promouvoir le développement de l’énergie nucléaire en Pologne. Il s’agira également d’examiner quelles entreprises et technologies spécifiques peuvent être exploitées pour développer l’énergie nucléaire polonaise. »

Les plans du gouvernement polonais rendus publics l’année dernière montrent que le pays a l’intention de construire environ six centrales nucléaires. La Pologne, qui ne dispose actuellement d’aucune centrale nucléaire commerciale, souhaite s’appuyer largement sur sa propre énergie nucléaire d’ici la fin de la prochaine décennie.

L’objectif est de pouvoir mettre en service un premier réacteur d’ici onze ans. Cette centrale aurait une capacité comprise entre 1 et 1,6 gigawatt. Un projet qui a déjà essuyé pas mal de critiques, les délais annoncés étant qualifiés « d’irréalistes ».

Belchatów

M. Morawiecki a exprimé l’espoir que la coopération nucléaire puisse être établie avec les États-Unis et la France. Selon lui, le gouvernement polonais a également déjà pros langue avec la Corée du Sud au sujet de la technologie nucléaire américaine mise en œuvre par celle-ci.

Le Premier ministre polonais a également déclaré vouloir accélérer les discussions sur la mise en œuvre de l’énergie nucléaire. « Nous avons clairement vu à quelle vitesse la coopération entre l’Allemagne et la Russie dans le domaine de l’approvisionnement énergétique s’est effondrée, entraînant la misère dans toute l’Europe », a-t-il souligné.

Environ 70% de l’électricité polonaise est actuellement produite par la combustion de charbon et de lignite. La centrale électrique de Bełchatów, d’une capacité de 5 gigawatts, est particulièrement connue. Elle est la plus puissante d’Europe, mais son activité fait peser une (très) lourde charge sur l’environnement. La Pologne subit dès lors une pression croissante pour trouver des alternatives durables.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20