La métavers mania continue: Disney va créer son propre monde virtuel, et promet du lourd

Depuis fin octobre et le changement de nom de Facebook en Meta, des dizaines d’entreprises annoncent se lancer elles aussi à la quête du métavers. Il s’agit principalement de sociétés actives dans la tech, mais pas seulement. La preuve à nouveau avec Disney.

Pourrez-vous bientôt rencontrer les futures (et, pourquoi pas, également les traditionnelles) coqueluches de Disney dans le métavers ? Ferez-vous prochainement une virée dans ce monde virtuel plutôt qu’au cinéma ? On ne connaît pas les intentions exactes de Disney, mais toujours est-il que le géant américain compte s’y développer.

Mardi, Bob Chapek, le patron de Disney, a nommé un cadre pour diriger spécifiquement la branche métavers du groupe. A savoir Mike White, actif au sein de l’entreprise depuis dix ans. Il a précisément été désigné « vice-président senior de Disney en charge de la Nouvelle Génération de Récits et des Expériences des Consommateurs ». Tout un programme.

Bob Chapek « époustoufflé »

Dans un mémo adressé au personnel, M. Chapek a expliqué que ses attentes vis-à-vis du métavers étaient très importantes. Il s’agit, selon lui, de « la prochaine grande frontière de la narration », à explorer, rapporte la BBC.

Le patron de Disney décrit le métavers comme « un endroit parfait pour poursuivre nos piliers stratégiques que sont l’excellence de la narration, l’innovation et l’orientation vers le public ». « Les équipes de toute l’entreprise explorent ce nouveau tableau, et j’ai été époustouflé par ce que j’ai vu », a-t-il expliqué.

M. Chapek n’a pas livré de détails sur les ambitions de Disney dans le métavers, mais il a déclaré que la tâche de M. White sera de « connecter les mondes physique et numérique » pour la branche divertissement du groupe. « Aujourd’hui, nous avons l’occasion de connecter ces univers et de créer un paradigme entièrement nouveau pour la façon dont le public vit et s’engage dans nos histoires », a-t-il ajouté, cité par CNBC.

Dans son nouveau rôle, le principal intéressé sera chargé d’affecter des ressources, d’explorer des partenariats et d’encourager le partage des connaissances sur le métavers. Il dirigera également une équipe dotée de compétences en matière de technologie, de stratégie et de narration.

Notons qu’en début d’année, Disney a obtenu un brevet pour un « simulateur de monde virtuel » susceptible de créer des attractions interactives personnalisées pour les visiteurs de ses parcs d’attractions. Cette nouvelle expérience permettrait d’offrir des expériences de réalité virtuelle, sans casque. Cela pourrait constituer l’un des premiers pas concrets de Disney dans le métavers, via, donc, ses parcs à thème et non ses films.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20