La Malaisie pourrait devenir le prochain pays où le bitcoin aurait légalement cours

Le vice-ministre malaisien des Communications et du Multimédia, Zahidi Zainul Abidin, a déclaré lundi dernier qu’il espérait que le bitcoin (BTC) devienne une monnaie légale dans son pays. Cela aurait pour but de favoriser la jeune génération de Malaisiens qui est très active dans le secteur des cryptomonnaies. Jusqu’à présent, le Salvador est le seul pays où la monnaie numérique a cours légal, mais cela pourrait bientôt changer.

De nombreux gouvernements dans le monde sont toujours très intéressés par l’adoption des cryptomonnaies, malgré les rapports décevants venus du Salvador. Cela inclut la Malaisie, où le ministre adjoint des Communications et du Multimédia espère que le gouvernement tiendra compte de son appel.

Il reste toutefois à voir si la Malaisie fera mieux que le Salvador. L’année dernière, le gouvernement malaisien a saisi 1.069 installations de minage de cryptomonnaies, qui ont ensuite été détruites au rouleau compresseur. Le pays doit également faire face au vol d’électricité par les mineurs, qui a entraîné de fréquentes coupures de courant. En outre, les opposants au projet affirment que le bitcoin est trop volatile, ce qui rend son adoption contraire à toute politique économique sensée.

La Banque centrale de Malaisie n’a pas encore annoncé de position officielle, mais elle a précédemment déclaré à Bloomberg qu’elle envisageait d’introduire sa propre monnaie numérique. Il n’est donc pas encore certain que le pays soit réellement sur le point d’adopter le bitcoin.

El Salvador

En septembre 2021, le Salvador a accordé le cours légal au bitcoin. Un portefeuille numérique soutenu par le gouvernement – appelé Chivo, qui signifie « cool » en argot salvadorien – permettait à n’importe qui dans le pays d’utiliser la monnaie numérique. Les entreprises sont désormais tenues d’accepter les bitcoins. Aujourd’hui, six mois plus tard, l’introduction de cette monnaie s’avère être un désastre pour de nombreux Salvadoriens.

Le président Bukele, qui se présente comme le PDG du pays sur Twitter, ne semble pas avoir perdu espoir. Il s’est présenté comme le premier dirigeant de Bitcoin au monde et a annoncé l’année dernière son projet de « Bitcoin City » : une nouvelle ville construite de toutes pièces, centrée sur l’extraction de Bitcoin et alimentée en énergie par un volcan.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20