Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 05 DéC

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La Flandre envisage à son tour des mesures supplémentaires, la Wallonie pense déjà à un durcissement

Logo Business AM
Crise du coronavirus

26/10/2020 | Anthony Planus | 6 min de lecture

Jan Jambon (N-VA) - Isopix

Le gouvernement flamand va organiser mardi soir un conseil des ministres extraordinaire afin de décider d’éventuelles nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus, a annoncé le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), à l’agence Belga.

Les principaux ministres du gouvernement flamand se sont déjà réunis ce lundi matin pour discuter de la manière d’aborder le nouvel embrasement de la crise du coronavirus en Belgique. Les réunions se poursuivront d’ici à mardi soir avant de décider si des mesures supplémentaires sont nécessaires dans le nord du pays.

Après les gouvernements bruxellois, wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que dans une moindre mesure le fédéral, la Flandre pourrait donc à son tour décider de serrer la vis face pour tenter d’enrayer la propagation du virus, alors que les chiffres communiqués par Sciensano sont chaque jour plus inquiétants.

‘Je ne vais pas asperger ma maison aujourd’hui parce qu’un incendie va peut-être y éclater la semaine prochaine’

‘Nous suivons les développements d’heure en heure et nous allons continuer à faire tout ce qui est nécessaire pour endiguer la propagation du virus’, a déclaré Jan Jambon, dont la décision a de quoi surprendre au niveau de son timing.

En effet, ce dimanche encore, le chef de l’exécutif flamand estimait qu’il fallait ‘10 à 14 jours pour voir l’effet des mesures’ prises lors du dernier Comité de concertation et annoncées vendredi matin. Dans l’émission De Zevende Dag, sur la VRT, Jan Jambon avait déclaré: ‘Voyons d’abord si l’effet (de ces mesures) se transforme également en une inflexion de la courbe des contaminations.’

‘Je ne vais pas commencer à asperger ma maison aujourd’hui parce qu’un incendie va peut-être y éclater la semaine prochaine’, avait-il ajouté.

En coulisses, il se murmure également que si les mesures annoncées vendredi matin par le gouvernement De Croo ont été si faibles en regard de ce qui était pressenti, c’est parce que Jan Jambon, dont le parti n’est pas représenté au fédéral, a fait pression durant le Comité de concertation, la veille au soir, pour qu’il n’y ait pas de durcissement des règles en vigueur. Un tir toutefois corrigé dans la foulée par les Régions wallonne et bruxelloise.

Pressions et volte-face

Mais la pression exercée par la périphérie flamande autour de Bruxelles pourrait finalement contraindre Jan Jambon à faire volte-face et à agir plus rapidement. Les bourgmestres de ces communes exigent notamment un couvre-feu à partir de 22 heures et une ‘forte restriction’ de toutes les activités sportives et culturelles, comme c’est le cas à Bruxelles et en Wallonie.

Les chiffres dévoilés par Sciensano ce lundi matin n’ont également pas dû rassurer le ministre-président flamand. Le Porte-parole interfédéral, Yves Van Laethem, a notamment déclaré en conférence de presse que le Nord du pays semblait prendre le même chemin que le Sud, ‘avec un timing différent’. Dans la mesure où les plus fortes augmentations en pourcentage ont actuellement lieu en Flandre, ‘on peut donc estimer que l’évolution épidémiologique dans la partie flamande du pays a dix jours de retard sur celle que nous connaissons en Wallonie’, a-t-il pointé.

Mesures additionnelles en Wallonie?

Par ailleurs, la Wallonie n’exclut pas d’elle aussi renforcer ses mesures de lutte contre le virus, alors que celles-ci ont pourtant fait l’objet d’un nouveau tour de vis vendredi soir, il y a donc deux jours à peine.

‘Chaque jour, il y a des choses qui évoluent. Il n’est pas impossible que dans quelques jours, le gouvernement de Wallonie se réunisse pour prendre des mesures additionnelles’, a prévenu le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), ce matin sur La Première. ‘On ne le sait pas encore mais on ne l’exclut pas.’

‘De grâce, ne vous réunissez pas à plusieurs, de grâce n’invitez personne dans votre foyer pendant deux semaines, de grâce faites en sorte de porter le masque partout où il y a des personnes’, a-t-il ajouté. ‘On doit travailler maintenant. Les résultats de ceci seront connus que dans 10 à 14 jours, mais il faut le faire.’

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    64.520.350
  • Nombre
    de décès
    1.493.624
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    587.439
  • Nombre
    de décès
    17.142
Logo Business AM

Business AM | Stocks