La Corée du Nord maquille des essais de nouveaux missiles intercontinentaux en lancement spatial, les USA dénoncent une « grave escalade »

D’après les Etats-Unis, la Corée du Nord a récemment testé un nouveau type de missiles intercontinentaux. Les Américains s’inquiètent, les Sud-coréens aussi.

Selon le Pentagone, la Corée du Nord a procédé à deux lancements distincts, les 26 février et 4 mars derniers. Les missiles lancés sont plus grands que ceux lancés par le pays en 2017, lorsqu’il avait testé un système censé avoir une portée suffisante pour atteindre les États-Unis.

Ce nouveau système d’armes avait été initialement dévoilé au public nord-coréen lors du défilé du 75e anniversaire du parti au pouvoir, en octobre dernier.

D’après le Pentagone les récents essais « n’ont pas démontré la portée des ICBM [missiles balistiques intercontinentaux] ». Toutefois, ils ont probablement été effectués en préparation d’un essai à grande échelle.

Camouflé en lancement spatial

Les Etats-Unis estiment que ces tirs d’essai étaient « potentiellement déguisés en lancement spatial » par la Corée du Nord. Le Parti du travail de Corée (celui de Kim Jong-un) avait en effet indiqué fin février que les lancements signalés étaient destinés à tester des caméras pour un satellite-espion.

Les Américains n’y croient pas. Jeudi, un haut responsable de l’administration Biden a déclaré que les essais du nouveau système constituaient une « grave escalade » dans les capacités militaires de la Corée du Nord.

« Les États-Unis condamnent fermement ces lancements, qui constituent une violation effrontée de multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, font inutilement monter les tensions et risquent de déstabiliser la situation sécuritaire dans la région », a déploré le Pentagone.

Bientôt de nouveaux essais nucléaires ?

En prévention, les USA ont mis des équipes de reconnaissance et des forces de défense antimissile dans la région indo-pacifique en état de « préparation renforcée », a ajouté le département américain de la Défense.

Ce vendredi, le ministère sud-coréen de l’Unification a quant à lui appelé à « l’arrêt immédiat des activités qui créent une instabilité sécuritaire et accroissent les tensions dans la péninsule coréenne et sur son territoire ».

Notons aussi que depuis quelques jours, le seul site d’essais nucléaires de la Corée du Nord, normalement mis à l’arrêt depuis plusieurs années, semble reprendre de l’allant. Une activité inhabituelle détectée via des images satellites, qui pose forcément question.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20