La Belgique aussi est présente au CES pour faire connaitre ses entreprises tech

L’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (Awex) sera à nouveau présente lors du Consumer Electronics Show (CES), la grand-messe mondiale de l’électronique et des nouvelles technologies qui s’ouvre mardi à Las Vegas (7-10 janvier).

Elle sera la seule agence au commerce belge représentée, emmenant une quinzaine d’entreprises et start-ups sous son aile. Quelques sociétés flamandes ont également fait le déplacement de manière individuelle.

L’Awex a pris le parti de payer chèrement un stand depuis janvier 2018, en déboursant environ 175.000 euros. Et elle semble ne pas le regretter en trois éditions puisqu’elle répète désormais chaque année l’expérience.

Si la première avait vu le déplacement de l’administratrice déléguée de l’Agence jusqu’à la capitale américaine du jeu, Pascale Delcomminette n’est pas du voyage cette année. Pas plus que le ministre wallon de l’Economie, de l’Innovation et du Numérique, Pierre-Yves Jeholet (MR) à l’époque, qui s’était à son tour rendu à Las Vegas l’an dernier. Pas de VIP pour cette 3e édition donc.

16 structures avec l’Awex

A la place un plateau d’entreprises et de start-ups plus riche qu’en janvier 2019, ce qu’espérait précisément le ministre Jeholet il y a douze mois. Seize structures se déplacent sous l’aile de l’Awex cette année: neuf PME, où le taux de renouvellement n’est pas très élevé, et sept start-ups, dont plus de la moitié voyagent jusque dans l’Etat du Nevada pour la première fois.

Lire aussi: Ces innovations qui vont marquer le CES 2020, et peut-être la décennie

Au programme de chacune d’elles, une présence en vue sur deux stands de l’Awex en deux sites différents du CES, qui s’étend tout de même sur 250.000 mètres carré et accueille 4.500 exposants. Mais aussi et surtout du réseautage afin de se faire connaître des nombreuses entreprises du secteur technologique.

A cette fin, l’Agence wallonne organise traditionnellement une réception sur place, qui aura lieu jeudi soir, en compagnie d’une importante délégation québécoise, explique Guy-François Vanpaesschen, Project Manager North America, Brussels Digital & Media Expert à l’Awex. Le ministre de l’Economie de cette région du Canada sera également présent pour l’occasion.

‘Nouer des contacts’

Les entreprises wallonnes participeront aussi au Village francophone, un événement privé français organisé en marge du CES pour vanter les atouts de la francophonie numérique. Ce qu’elles pourront y faire, en présence de grands chefs d’entreprises français, et tenter de décrocher des sources de financement, avec des moments de networking en fin de journée. ‘Tout au long du salon, nous allons inciter nos entreprises à s’y rendre’, assure le responsable de l’Awex. ‘Il faut en profiter pour nouer des contacts et les poursuivre en dehors du CES’, insiste-t-il.

Lire aussi: Ce que cachent les 116 milliards de Samsung pour les puces électroniques

Des rendez-vous sont également prévus avec des entreprises chinoises dans une idée de continuité et de cohérence avec la récente mission économique princière belge en Chine et une autre mission consacrée à l’intelligence artificielle menée sur place par l’Awex.

Cette dernière sera par contre une nouvelle fois la seule agence belge au commerce extérieur à disposer d’un stand sur place. Pas de Flanders Investment & Trade (FIT) ni de Invest & Export Brussels.

Six entreprises flamandes ont tout de même fait le déplacement jusque Vegas de manière individuelle. Parmi elles, l’Institut de microélectronique et composants (Imec), basé à Louvain et fidèle depuis des années au CES. A charge pour chacune de ces 22 sociétés de faire rayonner leur savoir-faire belge mondialement et bien après ce salon.

Lire aussi: Ces start-up qui transforment le sperme en dollars

Plus
Lire plus...
Marchés