KBC mettra bientôt fin aux relevés de compte papier

(Isopix)

De tous les documents bancaires, le relevé de compte est celui qui est le plus demandé en version papier. KBC a l’intention de pousser en douceur ‘plus de clients vers la version numérique’ au cours de l’année prochaine. Une ‘offre papier simplifiée’ restera toutefois disponible.

Depuis début juin, KBC Belgique revoit la manière dont des milliers de clients reçoivent leurs documents. Une partie de leurs clients effectuent généralement leurs transactions bancaires via un ordinateur, un smartphone ou une tablette, mais reçoivent toujours les communications de la banque par courrier postal. Désormais, ils recevront leurs documents bancaires – allant des états des dépenses et des avis d’échéance aux émissions de titres – en version numérique.

‘Les communications digitales sont plus rapides, plus sûres et plus interactives’, explique la banque. ‘Les processus papier ne fonctionnent pas toujours sans heurts. Bpost adapte également son modèle de distribution, en offrant moins de dispenses et en augmentant le prix du timbre. En outre, les clients comptent également de plus en plus sur des systèmes numériques. La crise du coronavirus a prouvé une nouvelle fois l’importance et les avantages des processus digitaux.’

Exception

Il existe cependant une exception majeure: les extraits de compte. ‘Si le client a opté pour une version papier – par la poste ou via les distributeurs automatiques – cela restera comme ça’, précise la banque. Le passage au numérique pour les extraits de compte ne se fera que l’année prochaine. ‘A partir de ce moment-là, les clients KBC/CBC Mobile ou KBC/CBC Touch qui utilisent encore des extraits de compte papier les recevront dans leur application ou sur le site web.’

Mais qu’en est-il des clients qui préfèrent tout avoir sur papier et qui n’utilisent pas les services bancaires via smartphone, tablette ou ordinateur? ‘Ils recevront une version simplifiée sur papier. Cependant, les modalités exactes doivent être décidées en temps voulu’, explique KBC. ‘Dans tous les cas, une offre papier pour les clients non-numériques continuera d’exister. Nous estimons que les services numériques ne conviennent pas à 20% de nos clients. Nous continuerons de fonctionner de manière analogique.’

40% de clients non-numériques

En ce qui concerne la communication avec les clients, le groupe des clients 100% numériques est aujourd’hui à peu près de la même taille que celui des clients ‘analogiques’.

  • 4 clients sur 10 communiquent déjà aujourd’hui numériquement.
  • 2 clients sur 10 utilisent l’application pour smartphone ou le site web, mais reçoivent leurs communications par la poste. C’est ce groupe que vise la campagne actuelle du groupe KBC.
  • 4 clients sur 10 n’utilisent aucune application numérique pour garder le contact avec leur banque. ‘Nous ne pouvons communiquer avec eux que par courrier postal.’ Ce groupe reprend les clients qui préfèrent le papier, mais aussi ceux qui ont seulement une assurance et qui ne communiquent donc que rarement avec KBC.

La fin définitive des extraits de compte en version papier est un travail de longue haleine. Depuis 2012, la banque lance des campagnes pour encourager le passage au numérique.