Israël, champion de la vaccination, en route vers un nouveau confinement?

Un nouveau confinement en Israël? (crédit: Heidi Levine/Sipa Press, Isopix)

Israël devra peut-être imposer un quatrième confinement à sa population pour éviter la propagation du virus. Le pays est pourtant le plus avancé au monde dans la vaccination contre le Covid-19. Le quotidien Times of Israel explique pourquoi.

Jeudi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a déclaré que le pays en avait largement fini avec le coronavirus et cela grâce à une vaccination rapide et efficace. Pourtant le peuple ne semble pas encore en être débarrassé.

Taux de reproduction : 1,01

Le ministère israélien de la Santé a présenté des chiffres peu rassurants. Le taux de reproduction était de 1,01 ce vendredi matin. ‘Nous sommes préoccupés par l’augmentation du nombre d’infections’, a déclaré le commissaire israélien Nachman Ash. ‘Si nous n’agissons pas de manière responsable, il faudra appliquer un quatrième confinement.’

Le taux de reproduction indique le nombre d’infections provoquées par une seule personne contaminée. En plus simple, ce chiffre compte le nombre de personnes que peut contaminer un malade. Un chiffre en dessous de 1 signifie que le nombre de cas diminue. Un taux supérieur à 1 signifie qu’un malade contamine plus d’une personne, ce qui accélère la propagation du virus.

Les chiffres sont toujours basés sur une période de 7 à 10 jours. Cela marque le temps d’incubation du virus. Une personne contaminée à 8h ne va pas infecter quelqu’un 3 heures plus tard.

Variants

Israël est le pays le plus avancé dans la vaccination contre le Covid-19. Plus de la moitié des habitants, soit 4.901.136 Israéliens, ont déjà reçu la première dose du vaccin. En guise de comparaison, en Europe, ce pourcentage n’atteint que les 5,66%.

Si on ajoute les personnes qui ont survécu à la maladie et qui ont donc créé des anticorps, une grande partie de la population est immunisée contre le virus.

Toutefois, les autorités craignent que les nouveaux variants n’arrivent dans le pays. La mutation britannique se montre plus contagieuse, ce qui pourrait faire augmenter le taux de reproduction. Les mutations découvertes en Afrique du Sud ou au Brésil résisteraient même à certains vaccins. Leur arrivée obligerait donc Israël à imposer à nouveau des mesures strictes pour lutter contre le virus.

Par Arno Meijnen