Heureusement qu’il y a les fintechs, car les banques ne sont pas un enjeu financier, mais un enjeu social

L’inégalité d’accès aux services bancaires est une maladie mondiale. Un quart des ménages américains n’ont pas ou peu accès à une banque. La moitié des ménages non bancarisés disent ne pas avoir assez d’argent pour satisfaire aux exigences d’un solde minimum. 34% disent que les frais bancaires sont trop élevés. Et ceux qui essaient d’obtenir un prêt hypothécaire doivent espérer que la maison soit bon marché.

L’Amérique ne fait certainement pas exception à la règle, puisqu’un tiers des adultes dans le monde – soit 1,7 milliard de personnes – n’ont pas de banque du tout. En Argentine, en Colombie, au Nigeria et dans d’autres pays, plus de 50 % des adultes n’ont pas de banque. Au Pakistan, le chiffre est plus proche de 80 %. (voir le graphique ci-dessous)

Ces personnes ne doivent pas compter sur les banques traditionnelles. Heureusement, il y a les fintechs, qui représentent aujourd’hui l’essentiel de l’innovation et se concentrent sur des domaines qui n’intéressent pas les banques traditionnelles.

Les fintechs proposent de nouvelles initiatives

Les fintechs – qui représentent désormais 17 % de l’ensemble des licornes – proposent désormais de nouvelles initiatives. Au cours des cinq dernières années, PayPal a déposé 26 fois plus de demandes de brevets que Goldman Sachs.

Un autre exemple est celui de l’entreprise argentine Ualá, qui a acquis plus de trois millions de clients en quatre ans seulement. Cela représente près de 10 % de la population argentine. Plus de 25 % des 18-25 ans y possèdent désormais une tarjeta Ualá (ou porte-monnaie électronique). Ualá a également été lancée récemment au Mexique, où seuls 2,6 % des 40 % les plus pauvres possédaient une carte de crédit en 2017.

Tout cela est bien plus qu’une simple question économique : l’inclusion financière renforce la classe moyenne et constitue une base solide pour la démocratie. L’inclusion financière n’est rien de moins qu’une question sociale.

Le dossier ‘The Unbanked’ (Banque Mondiale)

Les personnes n’ayant pas accès à un compte dans le monde.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20