Greta Thunberg ridiculise Elon Musk et la conquête de Mars en vidéo: ‘De pures absurdités’

Greta Thunberg et son mouvement pro-climat n’ont cure des ambitions martiennes d’Elon Musk et du gouvernement américain – SplashNews.com

Alors que le rover Perseverance de la NASA doit se poser sur Mars ce jeudi et que la société spatiale SpaceX d’Elon Musk ne cesse de grandir, Greta Thunberg a décidé de marquer le coup. Dans une vidéo satirique, son mouvement climatique Fridays For Future se moque ouvertement de la conquête martienne.

‘Pas de guerre. Pas de criminalité. Pas de pandémie. Pas de pollution.’ Pendant plus d’une minute, la vidéo s’assimile à une véritable propagande pour Mars. Ce nouveau monde se veut un paradis de la liberté et nous permet de ‘tout recommencer’ pour ‘changer le cours de l’humanité’. Le tout, accompagné de superbes images – de synthèse et de studio – de la planète rouge et d’une musique à la fois conquérante et émouvante.

Quand on sait que le clip a été publié par Fridays For Future (FFF), le mouvement de préservation du climat créé par la militante Greta Thunberg, on se doute qu’il s’agit d’une farce. Et c’est en effet sur une note nettement moins glorieuse que le spot se conclut: ‘Et pour les 99% qui resteront sur Terre, il vaudrait mieux solutionner le changement climatique’.

Intitulée 1%, cette vidéo a été mise sur pied par la FFF en collaboration avec l’agence de pub californienne FRED & FARID. Cette dernière dit avoir voulu créer un ‘film dans un genre rétro-futuriste et de propagande qui serait à la fois provocateur et percutant’.

‘Nous voulions mettre en évidence des absurdités pures. Les programmes spatiaux financés par les gouvernements et les 1% d’ultra-riches du monde sont axés sur Mars (le rover Perseverance de la NASA a coûté à lui seul 2,7 milliards de dollars pour le développement, le lancement, les opérations et l’analyse) – et pourtant, la plupart des humains n’auront jamais la chance de visiter ou de vivre sur Mars. Cela n’est pas dû à un manque de ressources, mais au fait que nos systèmes mondiaux ne se soucient pas de nous et refusent de prendre des mesures équitables. Avec 99% de la population mondiale restant sur Terre, il est impératif que nous remédiions au changement climatique qui détruit notre planète. Il faut s’attaquer au changement climatique maintenant. Nous n’avons tout simplement pas le choix’, clame de son côté Fridays For Future.

Le rover Perseverance de la NASA doit se poser sur Mars ce jeudi soir, aux alentours de 20h55 (heure belge). Il s’agit de la deuxième mission de ce type dans l’histoire de la conquête spatiale. Le véhicule, guidé depuis la Terre, se mettra à la recherche de traces d’ancienne vie microbienne sur la planète rouge. Il devra aussi permettre de prélever des échantillons du sol martien afin de les ramener sur Terre.

De son côté, depuis de nombreuses années, Elon Musk ambitionne de créer une colonie humaine sur Mars, via son agence SpaceX. Il compte envoyer le premier homme sur la planète rouge d’ici 2026.