General Motors va construire le pick-up à hydrogène de Nikola, rival de Tesla

Badger – Nikola

Le constructeur automobile General Motors (GM), 112 ans d’existence au compteur, a obtenu une participation de 11% dans la start-up Nikola, pour une valeur de 2 milliards de dollars. En échange, GM va construire le premier pick-up à hydrogène du rival annoncé de Tesla.

Le Badger devrait être prêt d’ici la fin de l’année 2022. Les investisseurs ont réagi très favorablement à cette annonce. L’action Nikola a grimpé de près de 50%, celle de GM de 7,6%.

Si la Bourse réagit aussi positivement à cette nouvelle, c’est parce qu’il s’agit de la première annonce véritablement concrète concernant la production de Nikola. Le constructeur de voitures électriques a jusqu’à présent fait l’objet d’un fort battage médiatique, sans pour autant avoir jamais produit de véhicule ni réalisé le moindre bénéfice. Il n’était également pas très clair quand Nikola allait mettre ses projets à exécution.

Enfin des perspectives

Ces derniers mois, les investisseurs se sont plaints de l’absence de perspectives. Mais avec cet accord, il en est pour la première fois question. Et comme toujours, le marché boursier a fait un bond en avant, surtout qu’un constructeur expérimenté comme GM fait désormais partie de l’aventure.

‘Cela nous donnera des décennies de connaissances en matière de développement et de livraison’, a déclaré Trevor Milton, CEO de Nikola, par communiqué. ‘Cela va certainement augmenter la confiance des investisseurs.’

Rival de Tesla

La collaboration avec General Motors signifie également que Nikola peut enfin réellement concurrencer Tesla. L’action du constructeur de voitures électriques a récemment chuté de 15%, en grande partie parce que l’entreprise d’Elon Musk a manqué le train de l’indice S&P500.

Nikola est coté en Bourse depuis maintenant deux mois et son titre se situe à peu près au même niveau que lors de son introduction. L’action a toutefois vu son cours fortement fluctuer, avec des pics de plus de 100%.