Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 10 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Nikola veut un réseau européen de bornes de recharge à hydrogène pour ses camions

Logo Business AM
Auto

06/07/2020 | Marc Horckmans | 4 min de lecture

Le constructeur automobile américain Nikola, qui développe notamment des camions roulant à l’hydrogène, veut établir un réseau de bornes de recharge en Europe. Selon Trevor Milton, fondateur et président de Nikola, 50 bornes seront disponibles au Royaume-Uni et en Europe continentale. Il pourrait alors proposer à la vente ses propres camions.

La firme Nikola a été fondée il y a 6 ans. Le mois dernier, elle est entrée en bourse sur l’indice technologique américain, Nasdaq. Aujourd’hui, sa valeur a déjà dépassé les 30 milliards de dollars.

La firme a donc déjà dépassé la valeur boursière de nombreux constructeurs automobiles. Pourtant, la société n’a encore généré aucun revenu. Aucun véhicule Nikola n’est encore sorti sur le marché.

L’Europe

Trevor Milton souligne que l’Europe est plus adaptée à sa flotte de camions que les États-Unis. ‘Cela est dû au prix élevé à payer pour le Diesel’, explique-t-il. ‘En outre, il existe également toutes sortes de péages et de taxes. De ce fait, l’utilisation de carburants durables en Europe offre une marge beaucoup plus grande qu’aux États-Unis’.

L’entreprise commencera à construire ses camions à hydrogène dans une usine allemande à partir de l’année prochaine. Une collaboration a été conclue pour ce faire avec le constructeur automobile italien Iveco. Selon Milton, les premières bornes devraient être opérationnelles dans deux ans. D’ici la fin de la décennie, le réseau devrait recouvrir une grande partie de l’Europe.

Infrastructures routières

L’absence d’un réseau développé de bornes de recharge a souvent été un obstacle majeur pour les constructeurs qui ont tenté d’implanter les véhicules à hydrogène sur le marché européen. Ainsi, Nikola est obligé d’installer des bornes s’il veut vendre. Le fondateur de l’entreprise a précisé aussi que l’autonomie de ses camions sera deux fois plus importante que celles des transporteurs électriques traditionnels.

Le pick-up Badger devrait aussi être commercialisé, mais seulement dans une partie de l’Europe. ‘Dans certaines régions, ça ne servirait à rien de vendre les camions’, explique Milton. ‘Les routes sont trop étroites et il est presque impossible de garer le véhicule. Mais cela restera possible dans un certain nombre de pays européens.’

Lire aussi: La ville française de Pau possède la première flotte de bus à hydrogène au monde, et ils sont Belges

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks