Fumée blanche pour l’Ever Given: trois mois après le blocage du canal de Suez, l’Egypte va libérer le navire

Le 23 mars dernier, le porte-conteneurs Ever Given, victime d’un incident, avait pivoté puis obstrué le canal de Suez. Débloqué près une semaine plus tard, il n’a toujours pas pu quitter l’Egypte depuis. Mais un accord est sur le point d’être trouvé.

Après avoir bloqué le canal de Suez pendant six jours, l’Ever Given avait été inspecté puis saisi, le 13 avril, par les autorités égyptiennes.

Depuis, le porte-conteneurs est retenu dans le Grand Lac Amer, une étendue d’eau située à proximité du canal. L’Egypte demande une somme colossale aux propriétaires de l’Ever Given et à ses assureurs en guise de compensation aux énormes pertes financières provoquées par l’incident.

Ce mercredi, le cabinet d’avocats britannique Stann Marine, qui défend les intérêts des assureurs et des propriétaires du navire, la société japonaise Shoei Kisen Kaisha Ltd, a annoncé avoir trouvé un accord avec la SCA, l’Autorité du Canal de Suez. Ce qui va conduire à la libération de l’Ever Given.

« Après des négociations approfondies ces dernières semaines avec le comité de négociation de l’Autorité du canal de Suez, un accord de principe a été conclu entre les différentes parties », a annoncé Stann Marine.

Cet accord devrait être finalisé et signé « dès que possible », a encore précisé le cabinet d’avocats. Une fois les formalités remplies, les démarches pour libérer l’Ever Given seront mises en route.

Montant inconnu

Au départ, l’Egypte demandait près d’un milliard de dollars. De son côté, l’armateur japonais n’était prêt à débourser que 150 millions de dollars.

Avec le temps, les autorités du canal de Suez ont revu leurs exigences à la baisse, et les propriétaires du porte-conteneurs ont bien compris qu’ils devraient payer plus cher. Aux dernières nouvelles, rapportées par le journal égyptien Ahram Online, les autorités ont proposé un montant de 500 millions de dollars, dont 200 à payer en avance.

La nature de l’accord évoqué ce mercredi par le cabinet d’avocats de l’Ever Given n’est toutefois pas encore connue.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés