Fronde européenne contre Volkswagen: le mouvement gagne la France

Une fondation néerlandaise a lancé jeudi une action collective en France contre Volkswagen, dans le cadre d’une campagne pan-européenne ayant pour but d’obtenir des réparations pour des millions d’automobilistes lésés par le scandale des moteurs diesel truqués.

« Volkswagen a reconnu sa faute. Cela devrait le conduire à indemniser les consommateurs. C’est chose faite aux Etats-Unis où il a dû débourser plus de 25 milliards d’euros pour 450.000 véhicules vendus », a rappelé Maria José Azar-Baud, membre du conseil exécutif de la Fondation Diesel Emissions Justice (DEJF), lors d’une conférence de presse à Paris.

Volkswagen a été condamné mercredi au Canada à payer une amende de 135 millions d’euros après avoir plaidé coupable. Il a dû régler des amendes dans d’autres pays, mais pas encore en France.

‘Justice asymétrique’

« Cette affaire a créé une justice asymétrique. Il y a eu 8,5 millions de victimes en Europe, dont 1 million en France, mais aucune indemnisation pour eux », a souligné Mme Azar-Baud. Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé plus de 11 millions de voitures d’un logiciel qui faisait paraître ces dernières moins polluantes qu’elles ne l’étaient en réalité.

La fondation compte agir en deux temps, avec d’abord une lettre envoyée à Volkswagen dans les prochains jours pour engager une négociation, avant des actions en justice dans différents pays, dont la France, si cela ne donnait rien.

Plus
Lire plus...
Marchés