Feux d’artifice et coups de feu: les talibans célèbrent le départ des derniers soldats américains… en revêtant leurs équipements

Les troupes américaines se sont totalement retirées de l’Afghanistan durant la nuit de lundi à mardi. Les talibans ont officiellement les rênes du pays entre leurs mains.

Joe Biden avait fixé au 31 août la date butoir pour l’achèvement du retrait américain en Afghanistan. Cela se sera finalement produit quasiment 24 heures plus tôt. Cette nuit, les derniers soldats US ont quitté le pays via un ultime vol.

Le président américain s’adressera à son peuple ce mardi. Il expliquera notamment à quoi a servi la présence américaine en Afghanistan durant vingt ans. Il abordera aussi les missions d’évacuation réalisées ces dernières semaines, qui n’ont pas été couronnées de succès. En effet, le Pentagone a reconnu lundi n’avoir pas pu faire sortir d’Afghanistan autant de personnes que voulu.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a assuré lundi que Washington continuera à aider les ressortissants américains restés sur place à quitter le pays. Selon lui, il y en a encore 100 à 200 en Afghanistan.

Les talibans ont assuré vouloir entretenir de « bonnes relations diplomatiques » avec les États-Unis. Les États-Unis ont annoncé qu’ils « travailleront » avec eux, à condition qu’ils « tiennent leurs engagements », a indiqué M. Blinken.

Les talibans à la fête

Le départ des Américains terminé, les talibans ont pu célébrer leur retour officiel au pouvoir. À Kaboul, ils ont fêté leur victoire avec des feux d’artifice et des coups de feu tirés en l’air. « Nous avons écrit l’Histoire », s’est félicité Anas Haqqani, l’un de leurs responsables.

À présent, l’Afghanistan contrôlé par les talibans se nomme Émirat islamique d’Afghanistan. Ils considèrent cet épisode comme une nouvelle indépendance.

« Félicitations à l’Afghanistan. Cette victoire est la nôtre à tous. C’est une grande leçon pour d’autres envahisseurs et pour notre future génération. C’est aussi une leçon pour le monde », a de son côté commenté le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

Durant la nuit, les talibans ont profité du retrait des troupes américaines pour s’emparer de l’aéroport de Kaboul, aux abords duquel ils étaient postés depuis plusieurs semaines. Dans une vidéo publiée par un journaliste du Los Angeles Times, on les voit notamment pénétrer dans le bâtiment militaire où les Américains ont laissé des hélicoptères et des véhicules blindés. Avant leur départ, les États-Unis ont pris soin de « démilitariser » les appareils restés sur place, a indiqué le chef du commandement central de l’armée américaine, le général Kenneth McKenzie.

En outre, les talibans en ont profité pour récupérer des équipements américains laissés sur place. Ils les ont aussitôt revêtis et ont posé fièrement avec.

Actuellement, on ne sait pas encore exactement comment sera dirigé l’aéroport de Kaboul. Des négociations sont en cours. Les talibans auraient demandé à Recep Tayyip Erdogan s’il était d’accord pour laisser à la Turquie la superviser la sécurité des lieux – où un double attentat perpétré jeudi dernier par l’Etat islamique du Khorasan a fait plus de 130 morts – tout en lui permettant de gérer sa logistique.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés