Nouvelle faillite dans la crypto : BlockFi dépose le bilan

Un autre domino qui tombe : BlockFi n’a pas survécu à l’effondrement de la plateforme d’échange FTX et de sa cryptomonnaie FTT.

Pourquoi est-ce important ?

Avec l'effondrement (et la fraude massive) de FTX, la confiance dans la crypto a pris un coup. Une nouvelle faillite risque d'encore plus écorner la confiance.

Dans l’actu : BlockFi, plateforme où des détenteurs peuvent mettre en prêt des cryptos, contre le paiement d’intérêts, déclare officiellement la faillite ce lundi, aux Etats-Unis, sous forme de « chapter 11 bankruptcy ».

Le contexte : c’était grandement pressenti.

  • Dès que l’affaire FTX a éclaté, BlockFi a montré des signes de faiblesse. La plateforme a suspendu les retraits de ses clients le 11 novembre, jour du dépôt de bilan de FTX.
  • La faillite de BlockFi est d’ailleurs fortement liée à celle de FTX. Le premier avait un prêt de l’équivalent de 250 millions de dollars chez une succursale de FTX. Une somme donnée en FTT, la cryptomonnaie-maison de FTX, rappelle le Journal du Coin.
    • BlockFi s’était vu obligé de recourir à ce prêt, en juin, car la société avait été fragilisée par l’effondrement de la cryptomonnaie Terra.
  • La monnaie a massivement perdu en valeur quand les déboires et fraudes de FTX ont commencé à éclater au grand jour : de 25 dollars le jeton le 5 novembre, elle est passée à une valeur de 1,30 à l’heure d’écrire ces lignes (après une chute directe de 22 à 4 dollars, le 8 novembre). Un immense trou dans la caisse de BlockFi.

Zoom avant : qui est le prochain domino ?

  • En août 2021, la société Liquid Group a aussi contracté un prêt de 120 millions de dollars chez FTX, avant d’être acheté par le groupe créé par le milliardaire-fraudeur Sam Bankman-Fried, en mai 2022. Le 15 novembre, Liquid Group a suspendu les retraits de ses clients, et ne les a pas encore rouverts, rappelle Decrypt.
  • Signe que la situation n’est pas au plus beau fixe chez Liquid Group.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20