Expert mobilité: ‘Il faut interdire les SUV dans les centres-villes et les quartiers résidentiels’

L’experte en mobilité Eva Van Eenoo (VUB) a lancé via le magazine Knack et Radio 1 la remarquable proposition d’interdire les SUV des centres-villes. Elle s’inspire des réglementations déjà en vigueur pour interdire les vieilles voitures polluantes dans les zones à basses émissions. Cela entraîne de fortes réactions, car le SUV (véhicule utilitaire sport) est un modèle très populaire auprès des propriétaires de voitures.

Selon Van Eenoo, l’évolution de la flotte vers des voitures et SUV de plus en plus gros est ‘problématique pour le climat, la sécurité routière et l’encombrement des routes’. L’experte qui travaillait auparavant au Fietsersbond, une association pour les cyclistes flamands et bruxellois, propose d’introduire des ‘zones sans SUV’ dans les centres-villes ou les quartiers résidentiels.

‘De plus en plus de villes comme Anvers et Bruxelles commencent à mettre en place des zones à faibles émissions. Mais si nous essayons de réglementer quelles voitures sont encore autorisées dans les centres-villes, nous devrons peut-être penser un peu plus largement et pas seulement regarder les émissions de particules fines’, a-t-elle expliqué dans De Morgen sur Radio 1.

Van Eenoo souligne, entre autres, qu’en raison de la masse importante d’un SUV, une collision avec un usager faible entraîne automatiquement des blessures plus graves. Et la psychologie du conducteur jouerait aussi un rôle, selon elle. ‘Un SUV est un habitacle sécurisant et vous vous sentez plus en sécurité. Mais il se peut que si vous vous sentez plus en sécurité vous-même, vous commenciez à devenir moins attentif à l’environnement qui vous entoure.’

‘Responsabilité des constructeurs automobiles’

La chercheuse précise qu’elle ne souhaite pas diaboliser les propriétaires de SUV. ‘C’est avant tout la responsabilité des constructeurs automobiles. Avons-nous vraiment besoin d’un SUV […] ? En outre, des gouvernements tels que l’Union européenne ont également un rôle important à jouer.’

‘Dans tous les cas, l’heure est à l’action collective. En donnant aux gouvernements locaux la possibilité d’interdire les SUV des centres-villes ou des zones résidentielles, nous pouvons les garder habitables’, a-t-elle déclaré à Knack.

L’organisation belge de mobilité, la VAB, a répondu à la proposition de Van Eenoo. Pour le groupe, ce ne serait pas une bonne idée ‘de refuser des catégories spécifiques de voitures particulières dans les villes et les communes’. Il rappelle que pour améliorer la sécurité routière, de nombreuses villes ont déjà interdit le passage de camions et de poids lourds dans le centre-ville.

Pour en savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés