Evergrande évite de justesse le défaut de paiement, mais les problèmes sont loin d’être réglés

Jeudi, certains investisseurs ont reçu un paiement d’obligations, à un jour de l’échéance ultime. Evergrande évite ainsi un nouveau défaut de paiement, qui pourrait entraîner une réaction en chaîne dévastatrice de liquidations.

Selon deux investisseurs anonymes, qui suivent de près les affaires du titan immobilier chinois Evergrande, la giga société a réussi à payer une obligation jeudi. Le journal économique japonais Nikkei Asia l’a rapporté vendredi matin. Le délai pour le remboursement de cette dette expirait un jour plus tard.

C’est déjà la deuxième fois ce mois-ci que le promoteur immobilier qui a la plus grande montagne de dettes au monde a réussi à éviter la faillite. Fin septembre, il est apparu que le colosse de la construction avait plus de 300 milliards de dollars de dettes. La négociation des actions d’Evergrande a été suspendue à plusieurs reprises et les travaux sur quelque 800 sites dans le pays ont été largement interrompus. Des milliers d’emplois dépendent de l’avenir d’Evergrande, de même que le sort de millions de maisons déjà achetées par des familles chinoises.

La manière dont Evergrande débloquera les fonds reste incertaine

La semaine dernière, Evergrande a réussi à verser un intérêt de 83,5 millions de dollars, quelques heures seulement avant que la société ne soit considérée comme défaillante. Pourtant, les problèmes sont loin d’être réglés. Evergrande doit encore lever 573 millions de dollars avant la fin de l’année pour une prochaine série de paiements obligataires.

La manière dont l’entreprise va libérer des liquidités à cet effet reste incertaine. Evergrande voulait vendre son siège situé dans le très cher quartier central de Wan Chai à Hong Kong à Yuexiu Property, un promoteur immobilier de la province méridionale de Guangdong. Il est important de noter que le principal actionnaire de Yuexiu est le gouvernement de Guangdong, c’est-à-dire les autorités chinoises. Cependant, l’accord est tombé à l’eau.

Evergrande, cependant, avait un autre plan pour lever des fonds. Elle voulait vendre une participation de 50,1 % d’Evergrande Property Services, sa branche de services immobiliers, à Hopson Development, un autre promoteur immobilier. Cela aurait permis de récolter 2,6 milliards de dollars. Encore une fois, il n’y a jamais eu d’accord.

De l’argent de poche comparé à la montagne de dettes

Pékin refuse de donner de l’argent au géant immobilier qui s’effondre. Les autorités exigent que tous les promoteurs immobiliers chinois – car Evergrande est loin d’être le seul à avoir des papiers en mauvais état – remboursent toutes leurs obligations étrangères. Pour ce faire, les entreprises devront parfois prendre des mesures extrêmes. Par exemple, il a été demandé au président d’Evergrande, Xu Jiayin, de consolider la montagne de dettes avec sa propre fortune de 7,6 milliards de dollars.

Bien qu’Evergrande ait réussi à éviter les défauts de paiement jusqu’à présent, les sommes en jeu sont de l’argent de poche par rapport au fiasco de la dette que le mastodonte de l’immobilier doit encore régler.

Une contagion au système bancaire chinois (valeur totale du marché d’environ 50 000 milliards de dollars) semble encore lointaine pour le moment. Mais il fut un temps où les dettes d’Evergrande n’étaient pas si évidentes et pas du tout publiques. En outre, Evergrande aurait toutes sortes de dettes locales qui n’ont jamais été officiellement enregistrées. Il est apparu que, selon le gouvernement chinois, ces prêts locaux étaient répertoriés comme des « prêts à court terme » et non comme des dettes officielles. En fait, nous ne comprenons pas encore totalement jusqu’où peut aller le trou noir financier d’Evergrande.

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20