La Chine demande au patron d’Evergrande de rembourser la dette colossale de l’entreprise avec sa fortune personnelle

Faisant face à une dette de 300 milliards de dollars, Evergrande est dans de très sales draps. Son fondateur et patron, Hui Ka Yan, aussi. D’autant plus que les autorités chinoises lui ont demandé d’utiliser son propre argent pour atténuer l’ampleur le la dette.

D’après des informations de Bloomberg, les autorités chinoises ont demandé au fondateur d’Evergrande, Hui Ka Yan, d’utiliser son propre argent pour rembourser la dette de la société. Cette directive a été émise après que le géant de l’immobilier a manqué la date limite initiale du 23 septembre pour payer un coupon de 84 millions de dollars sur une obligation en dollars, ajoute Bloomberg. Evergrande a ensuite payé le coupon pendant la période de grâce de 30 jours.

La valeur nette de Hui Ka Yan est estimée à 7,6 milliards de dollars. Ce qui est bien sûr très peu par rapport aux 300 milliards de dettes d’Evergrande. De plus, cette richesse est en bonne partie constituée d’actions dans Evergrande – dont le cours a méchamment chuté depuis plusieurs semaines – et de leurs dividendes en espèces.

Le chiffre de 7,6 milliards est relativement incertain. D’une part, au début du mois, Hui a mis en gage 500 millions d’actions d’Evergrande, soit 4,9 % de sa participation, à une personne autre qu’un prêteur qualifié. D’autre part, selon les calculs de Bloomberg, le fondateur du géant immobilier a empoché environ 8 milliards de dollars au cours de la dernière décennie grâce aux généreux versements d’Evergrande. Et on ne sait pas comment il a réinvesti ces dividendes.

Nouvelle échéance importante ce vendredi

Evergrande a surpris certains observateurs en s’éloignant légèrement du défaut de paiement la semaine dernière, via le paiement de 83,5 millions de dollars pour honorer un paiement d’intérêts sur des obligations en dollars, juste avant l’expiration du délai de grâce le 23 octobre. L’origine des fonds n’est pas claire.

Ce vendredi 29 octobre correspond à la fin de la période de grâce de 30 jours autour d’un paiement de 45 millions de dollars d’intérêts. Cela constituera un nouveau test pour Evergrande. Par la suite, le groupe fera face à des dettes de 7,4 milliards de dollars d’obligations onshore et offshore arrivant à échéance en 2022.

Notons que les autorités locales chinoises surveillent les comptes bancaires d’Evergrande pour s’assurer que les fonds de la société sont utilisés pour achever les projets de logement en cours de construction, plutôt que pour payer les créanciers.

Evergrande n’a pas encore terminé les logements destinés à 1,6 million d’acheteurs qui ont déjà versé des acomptes. Ses ventes de biens immobiliers ont chuté d’environ 97% pendant la haute saison des achats de maisons, ce qui a encore réduit sa capacité à générer des fonds.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20