L’Ether remonte en force, mais jusqu’où le portera son élan?

L’Ether a le vent en poupe. Depuis un récent plancher, sa valeur a doublé. Le changement prochain de système de preuve y est pour quelque chose. Mais la monnaie pourrait bientôt se retrouver devant un niveau de résistance.

Une barre symbolique. À la mi-juin, l’Ether avait atteint son point le plus bas d’une chute de plusieurs mois, 880,93 dollars, après un pic à plus de 4.200 dollars en novembre. Depuis, le cours de la deuxième cryptomonnaie la plus importante a remonté la pente, et a plus que doublé. Depuis une bonne semaine, la monnaie se tient à un niveau entre 1.800 et 1.900 dollars (avec des baisses en dessous de 1.800 ce vendredi).

Voilà une ascension bien plus fulgurante que celle de la première cryptomonnaie. À la mi-juin, le Bitcoin avait également atteint son point le plus bas dans une chute de plusieurs mois, soit 17.601 dollars (après un pic de près de 69.000 dollars en novembre 2021). Depuis, le Bitcoin n’a gagné que 30% environ, compare CNCB.

Le vent en poupe…

Mi-juin, voilà un moment qui coïncide avec le début d’un marché haussier à Wall Street (le 16 pour la bourse, le 19 pour la crypto). Ces derniers temps, les cours de la crypto ont en effet souvent suivi les cours de la bourse, comme le contexte macro-économique se reflétait dans le comportement des investisseurs (et que de nombreux investisseurs venus de la bourse se sont retrouvés sur le marché de la crypto).

Mais ce n’est pas le seul élément qui entraine le cours de l’Ether. L’Ethereum, blockchain sur laquelle la monnaie est basée, va être mis à jour le 15 septembre, et passer d’un système de « preuve de travail » à un système de « preuve d’enjeu« , qui est un système de validation des transactions moins énergivore et plus rapide. La question de la consommation d’énergie reste une des critiques principales envers la crypto, et un système moins énergivore pourrait ainsi attirer des investisseurs. La semaine dernière, un test de cette transition avait été effectué avec succès. Cela conforte encore plus le cours de l’ETH.

« Une blockchain qui se présente comme étant économe en énergie captera toujours l’imagination des masses et c’est pourquoi l’Ether a le vent en poupe avant ‘The Merge‘ (le nom de cette transition, NDLR), un passage à la preuve d’enjeu », explique Antoni Trenchev, de la plateforme d’échange de cryptomonnaies Nexo, à CNBC. Dans le monde de la crypto, cette transition est un des principaux sujets d’attention, ce qui explique également la différence entre l’évolution du cours de l’ETH et de celle du BTC ou d’autres cryptomonnaies (depuis le 19 juin, plancher également pour le Doge, cette monnaie a gagné 36%).

… mais jusqu’où?

Jusqu’où ce momentum pourra-t-il porter l’Ether? En exactement deux mois, sa valeur a doublé, va-t-elle encore double d’ici deux mois? Pour Jacob Joseph, analyste pour CryptoCompare, ce n’est pas si simple. Il s’attend à ce que la monnaie continue à rallier, grâce au fait qu’il n’y ait pas de réunion de la Fed en août, que les cours boursiers soient à la hausse, et en vue de « The Merge ». Mais à 2.000 dollars, l’Ether rencontrera de la résistance. « L’actif a besoin de plus de vent derrière sa voile pour casser ce niveau », explique-t-il à CNBC.

Pour Trenchev, d’autres risques pourraient également survenir et couper l’élan de l’Ether. Par exemple si la transition vers la preuve d’enjeu sera à nouveau postposée – mais cela n’est que très peu probable. Il pourrait aussi s’avérer qu’il y a une part de spéculation dans cette remontée. « Si l’opération ‘The Merge’, réussit, cela pourrait bien s’avérer être un événement du type ‘acheter la rumeur, vendre la nouvelle’, étant donné les gains stupéfiants que nous avons vus du côté d’Ether », explique-t-il.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20