Engie Electrabel abandonne la prolongation des centrales nucléaires et prépare la sortie pour 2025

Action Press/Shutterstock

Engie Electrabel a informé son personnel que la société abandonnait ses investissements pour prolonger la durée de vie des centrales nucléaires, selon Trends.be.

Selon Thierry Saegeman, directeur des activités nucléaires d’Electrabel, le gouvernement a clairement l’intention de suivre l’accord de coalition. Lors de sa formation, il avait affirmé sa volonté de sortir du nucléaire en 2025. C’est pourquoi l’entreprise a décidé de prendre les mesures nécessaires pour préparer cet arrêt.

‘Nous demanderons aux employés d’Electrabel et de Tractebel Engineering qui travaillent actuellement sur l’exploitation à long terme de Doel 4 et Tihange 3 de revoir la liste des projets et de se concentrer sur les travaux nécessaires en 2021, et ce même s’il n’y a pas de prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires’, explique Saegeman. Ces deux centrales sont les plus récentes et sont donc plus susceptibles d’être prolongées si la sortie du nucléaire était finalement reportée.

Le CEO souligne que l’entreprise ne peut investir des dizaines de millions d’euros sans certitude de retour. ‘Nous devons donc nous préparer à un arrêt définitif’, a-t-il déclaré.

Le gouvernement n’a pas encore pris de décision définitive quant à la sortie du nucléaire, votée en 2003. La position finale du fédéral ne devrait pas être prise avant l’automne 2021. L’État belge veut d’abord vérifier qu’il est possible de développer des sources d’énergie alternatives en suffisance.