En cas d’hiver rigoureux, l’Allemagne ajoute une nouvelle corde à son arc: le 2e plus gros pollueur d’Europe

Il y a quelques semaines, le gouvernement allemand annonçait son intention de remettre temporairement en activité certaines centrales au charbon. Objectif: récupérer une réserve de 8 gigawatts, en vue réduire la dépendance du pays au gaz (russe). Visiblement, cela pourrait ne pas être suffisant.

"Douloureux mais nécessaire". C'est par ces mots que le ministre allemand de l'Économie, l'écologiste Robert Habeck, a qualifié la décision annoncée fin juin - et avalisée à la mi-jui

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20