L’Allemagne veut brûler plus de charbon pour pallier la pénurie de gaz russe : « Le comble de l’absurdité »

La baisse des approvisionnements en gaz provenant de Russie a contraint le gouvernement allemand à prendre de nouvelles mesures pour sécuriser l’approvisionnement énergétique du pays. Par exemple, Berlin paiera son industrie pour qu’elle n’utilise pas de gaz et accordera des milliards d’euros de prêts aux commerçants pour l’achat de gaz. La mesure la plus frappante, cependant, est que le pays veut à nouveau brûler plus de charbon en été.

Pourquoi est-ce important ?

Peu de pays sont aussi dépendants du Kremlin pour leur approvisionnement en gaz que l'Allemagne. 32 % de son gaz naturel provient de Russie. La semaine dernière, cependant, le géant gazier russe Gazprom a annoncé qu'il réduirait de 40 % les livraisons via le gazoduc Nord Stream 1, qui achemine le gaz vers l'Europe. Berlin soupçonne une intention malveillante.

"La situation est grave. C'est pourquoi nous renforçons encore les précautions et prenons des mesures supplémentaires pour réduire la consommation de gaz", a déclaré dans un communiqué Robert Habeck, ministre allemand de l'Économie et du climat.

M. Habeck a déclaré que Berlin travaillait à l'élaboration d'une loi d'urgence visant à ressusciter jusqu'à 10 gigawatts (GW) de centrales électriques au charbon mises en veilleuse pour une durée maximale de deux ans. Cela augmente

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Meer premium artikelen
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20