Elon Musk, « très confiant », annonce que Starship effectuera son premier vol spatial cette année et le montre en vidéo

Starship est conçu pour envoyer des astronautes sur la Lune d’ici 2025 et, plus tard, sur Mars. Le patron de SpaceX, Elon Musk, a déclaré jeudi qu’il ne s’attendait pas à un vol orbital avant mars, au plus tôt.

Le milliardaire de la technologie et patron de SpaceX, Elon Musk, a déclaré jeudi être « très confiant » quant au fait que son équipe mettra le vaisseau spatial Starship en orbite cette année. Il espère recevoir l’approbation de l’autorité spatiale américaine, la FAA, pour un lancement depuis le Texas au début du mois de mars. « Nous avons reçu une indication approximative qu’il pourrait y avoir une approbation en mars. Mais c’est tout ce que nous savons », a-t-il commenté.

Musk a également parlé d’un plan de secours au cas où il n’y aurait pas d’approbation de la FAA ou en cas de poursuites judiciaires inattendues. Dans ce cas, le projet Starship serait transféré au Kennedy Space Center de Cap Canaveral, en Floride. SpaceX y a déjà reçu les autorisations nécessaires, a-t-il fait savoir.

Ce scénario retarderait toutefois le lancement du Starship d’environ six à neuf mois, d’après les estimations d’Elon Musk.

SpaceX a également publié une vidéo montrant à quoi ressemblerait le premier lancement de Starship et Super Heavy assemblés.

SpaceX est proche d’une solution au problème de chaleur du lanceur Super Heavy

Il y a neuf mois, SpaceX a réussi à effectuer un premier lancement et un premier atterrissage avec un prototype de Starship. Les tentatives précédentes s’étaient terminées par une série d’explosions et de boules de feu.

Musk a également évoqué jeudi les difficultés rencontrées par SpaceX pour développer les moteurs dits « Raptor 2 », boosters censés propulser le duo Starship/Super Heavy dans l’espace. Selon le patron de SpaceX, il y a eu plusieurs problèmes liés à la chaleur intense dégagée lors des lancements, qui ont fait fondre les propulseurs.

Mais toujours selon Musk, l’équipe de SpaceX serait « très proche » d’une solution. Ensuite, la production des boosters pourrait être augmentée rapidement, de sorte que d’ici la fin de 2022, un nouveau vaisseau pourrait être fabriqué environ tous les mois.

Les vaisseaux spatiaux Starship équipés du lanceur Super Heavy doivent devenir réutilisables. Ils devraient à terme remplacer Falcon 9, la fusée la plus utilisée par SpaceX. Celle-ci affiche un historique de 144 lancements et 106 atterrissages réussis.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20