Doit-on s’attendre à des vacances d’été 100% belges?

Isopix

Le secteur du tourisme subit de grosses pertes avec le confinement. Il n’est pas sûr non plus qu’il pourra profiter pleinement des vacances d’été. Et cela au niveau mondial.

Si on espère tous que le confinement soit terminé pour cet été, il n’est pas sûr que tout revienne directement à la normal. Il y aura une période de transition où certains choses de la vie ‘d’avant’ seront encore impossibles. Ces mesures auront pour but d’éviter que l’épidémie ne reprenne de plus belle dans notre pays.

Et le secteur du tourisme pourrait être l’un des derniers à pouvoir recommencer normalement ses activités.

En Belgique, les festivals de musique sont déjà en ligne de mire du Conseil de sécurité. Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) a déclaré que les grands festivals d’été pourraient être officiellement annulés dans les prochains jours.

Voyages à travers le monde

Difficile de dire ce qu’il va se passer dans trois mois. Mais si on se réfère à ce qu’il se passe en Asie et notamment Singapour, il y a peu de chances que les frontières soient rouvertes rapidement. Les pays asiatiques qui pensaient en avoir fini avec le coronavirus voient de nouveau le nombre de cas augmenter à cause de voyageurs récemment entrés dans le pays. Laisser entrer librement les voyageurs pourrait provoquer une seconde vague.

C’est pour cette raison que l’Espagne envisage de fermer ses frontières pendant la période estivale, selon le journal ABC. Les Belges vont devoir faire une croix sur l’une de leurs trois destinations préférées. L’économie espagnole, en partie basée sur le tourisme, pourrait perdre plus d’un milliard d’euros.

D’autres pays d’Europe et du monde pourraient suivre le mouvement. Aujourd’hui, il est donc impossible d’être sûr à 100% d’avoir l’autorisation de voyager pour le plaisir, quelle que soit la destination.

Redécouvrir la Belgique

Il faut donc s’attendre à ce que nos vacances d’été se passent en Belgique. Si les hôtels sont toujours ouverts, toutes les attractions touristiques sont pour l’instant fermées. ‘La situation actuelle est que tout est fermé, il n’y a aucune certitude sur la réouverture et il est donc grandement trop tôt pour s’interroger sur les grandes vacances’ a expliqué le porte-parole de Walibi au journal Le Soir.

Obliger les Belges à rester dans le pays pendant les vacances serait pourtant une aubaine pour les secteurs du tourisme et de l’Horeca qui ont bien du mal à s’en sortir pendant cette période. Si les Régions wallonne et bruxelloise réfléchissent déjà à un plan pour soutenir le secteur pendant cette période, il reste difficile de tout prévoir tant que les mesures de déconfinement ne sont pas annoncées.

De nombreuses questions sont en suspens: les gros rassemblements seront-ils autorisés? Les restaurants et bars pourront-il rouvrir? Pourra-t-on circuler à nouveau librement? Les élèves et étudiants devront-ils aller à l’école en juillet?

Trop d’incertitudes encore pour planifier les vacances, que ce soit du côté des professionnels ou de celui des vacanciers.