Des trains à hydrogène en circulation à Berlin ? Une réalité d’ici 2 ans

La capitale allemande s’apprête à accueillir 7 trains à hydrogène. L’opérateur ferroviaire Niederbarnimer Eisenbahn s’est tourné vers Siemens Mobility pour se procurer ce type de train qui semble être amené à devenir la norme dans les années à venir.

L’hydrogène ne cesse de gagner en popularité. Ce vecteur d’énergie est perçu par beaucoup comme la solution idéale pour la transition écologique. Il est donc assez logique que de plus en plus d’acteurs du secteur des transports notamment se tournent vers lui pour décarboniser leur flotte. L’opérateur ferroviaire régional allemand de Berlin-Brandebourg mise en tout cas dessus.

Sept trains à hydrogène ont été commandés pour l’heure à Siemens Mobility, rapporte CNBC. La livraison des trains Mireo Plus H utilisant des piles à combustible et des batteries lithium-ion est prévue pour l’automne 2024 pour une utilisation dès le mois de décembre de cette année. Il est également question d’un contrat de service et de pièce de rechange jusqu’en 2034.

Des trains « verts »

Ces engins fourniront une « mobilité totalement sans émission de CO2 », a indiqué la filiale du géant industriel Siemens. Ils pourront rouler jusqu’à une vitesse maximale de 160 km par heure.

« En passant du diesel à l’hydrogène, [la ligne de chemin de fer] Heidekrautbahn réduira ses émissions annuelles de CO2 d’environ trois millions de kilos et économisera 1,1 million de litres de diesel », a assuré Siemens Mobility dans un communiqué. « De plus, le train a les coûts de cycle de vie les plus bas du marché et peut être ravitaillé en seulement 15 minutes. La conception économe en énergie et respectueuse de l’environnement du Mireo est basée sur sa construction en aluminium léger autoportante, soudée et intégrale », se vante la société. « L’aérodynamisme amélioré du train, ses composants économes en énergie et la gestion intelligente du système électrique contribuent également à réduire les émissions et l’utilisation des ressources ».

La mise en circulation de trains à hydrogène sur le réseau ferroviaire allemand fait partie d’un projet pilote conjoint financé par les Länder de Berlin et de Brandebourg, ainsi que par le gouvernement fédéral allemand.

Rendre le rail vert

Selon l’Agence internationale de l’Énergie, le rail est « l’un des modes de transport les plus économes en énergie ». Alors qu’il est responsable de 9% du mouvement mondial de passagers motorisés et 7% du fret, il ne représente que 3% de la consommation d’énergie des transports. Déployer des trains à hydrogène sur le rail permettra donc de réduire encore plus l’impact environnemental de ce moyen de transport.

Le fait est qu’il est fortement dépendant du pétrole. Or, pour respecter les accords de Paris et arriver à un système énergétique net zéro d’ici 2050, le rail devrait faire une croix sur le pétrole et l’hydrogène est une bonne solution pour y arriver.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20