Des documents du Kremlin ont fuité: Poutine a poussé Trump vers la Maison Blanche en vue de « déstabiliser les USA »

Le journal britannique The Guardian a pu consulter des documents qui suggèrent que le président russe Vladimir Poutine a personnellement autorisé les services de renseignement de son pays à aider Donald Trump à remporter l’élection présidentielle américaine de 2016.

Pourquoi est-ce important ?

Des rumeurs circulent depuis un certain temps selon lesquelles Poutine voulait aider Trump à prendre le pouvoir lors de l'élection présidentielle américaine de 2016. Peu après le scrutin, la CIA a découvert que des personnes travaillant pour Moscou avaient piraté les courriels des démocrates et les avaient transmis à WikiLeaks.

Les documents consultés par le Guardian proviendraient d’une réunion du Conseil national de sécurité russe du 22 janvier 2016, à laquelle participaient le président russe Vladimir Poutine et de hauts responsables des services de renseignement et de l’armée.

Déstabiliser les USA

Le Guardian dit avoir soumis les documents aux experts. Selon eux, ils semblent être authentiques. Le ton général et le contenu correspondraient aux vues du Kremlin en matière de sécurité. Selon le journal britannique, des services de renseignement occidentaux connaissaient l’existence de ces documents depuis plusieurs mois et les avaient déjà soigneusement étudiés.

Le principal sujet de discussion lors de la réunion à huis clos était un plan visant à utiliser les renseignements russes pour tenter d’aider Trump à remporter l’élection de 2016 au détriment de la candidate démocrate Hillary Clinton. Les Russes ont déclaré être convaincus qu’une victoire de Trump les aiderait à « déstabiliser » les États-Unis.

« Mentalement instable et impulsif »

Le document indique, entre autres, que les Russes avaient établi le profil psychologique de Trump. Ils sont arrivés à la conclusion que le candidat républicain était « mentalement instable et impulsif » et « souffrait d’un complexe d’infériorité ».

Un passage mentionne du matériel compromettant pour Trump qui serait en possession de la Russie, une question qui fait l’objet de rumeurs intenses aux États-Unis depuis longtemps. Selon les documents, ce matériel a été collecté lors des précédentes « visites non officielles de Trump sur le territoire de la Fédération de Russie ».

Le document fait référence à « certains événements » qui ont eu lieu lors des voyages de Trump à Moscou. Il renvoie à une annexe pour plus de détails, mais on ne sait pas exactement de quoi il s’agit. Des rumeurs circulent depuis un certain temps sur le fait que la Russie dispose de documents compromettants contre Trump qui pourraient être utilisés comme moyen de pression.

Le Guardian a demandé une réponse au Kremlin. Dmitri Peskov, le porte-parole de Poutine, a déclaré que l’idée selon laquelle les dirigeants russes se seraient rencontrés et auraient accepté de soutenir Trump lors de la réunion de début 2016 était une « pure fiction ». Trump a quant à lui a refusé de commenter l’affaire.

Sur le même sujet:

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20