Des cigarettes plus chères et un meilleur salaire net : que signifie l’accord budgétaire pour votre portefeuille ?

Après des négociations difficiles, le gouvernement De Croo a réussi à conclure un accord budgétaire. Mais dans quelle mesure ressentirons-nous les mesures prises dans notre portefeuille ?

Le Premier ministre Alexander De Croo a présenté l’accord budgétaire de son gouvernement lors d’une conférence de presse ce mardi matin. Les principaux ministres ont convenu d’un effort d’économie de 2,4 milliards d’euros. Le déficit budgétaire sera réduit l’année prochaine de 5,4 % en 2021 à 3,1 % en 2022. Nous faisons la lumière sur les mesures budgétaires qui pourraient avoir un impact sur votre situation financière.

Une facture énergétique moins élevée

  • Les prélèvements fédéraux sur l’énergie seront transformés en accises ajustables dans le projet de loi sur l’énergie. Cela devrait se traduire par une économie d’environ 30 euros par famille l’année prochaine. Cela concerne tout le monde.
  • En outre, le tarif social sera prolongé jusqu’à la fin du 1er trimestre 2022 pour quelques 2 millions de personnes (880.000 ménages). Et ces personnes bénéficieront également d’un chèque-énergie de 80 euros par famille. Cela équivant à une réduction de l’ordre de 800 euros pour la facture énergétique pour les bas revenus.
  • À partir de 2022, une norme énergétique sera également introduite. Le gouvernement veut ainsi éviter que les prix de l’énergie n’augmentent davantage dans notre pays que dans les pays voisins.
  • Enfin, les fournisseurs d’énergie ne sont plus autorisés à augmenter unilatéralement les factures de paiement anticipé.

Augmentation limitée des salaires nets

  • Le gouvernement veut réduire de 225 millions d’euros les charges pesant sur les travailleurs grâce à la prime de travail et à une réduction de la contribution spéciale à la sécurité sociale. Cela devrait permettre à une personne seule de disposer de 50 euros supplémentaires par an et à un couple de 150 euros.
  • La contribution sera supprimée en plusieurs étapes. Dans une première phase (l’année prochaine), le taux sera réduit de 9 à 7%. Le montant maximal sera réduit de 731,30 à 581 euros.

Droit à la formation

  • Chaque salarié aura droit à cinq jours de formation par an. Il ne s’agit donc plus d’une moyenne au sein d’une entreprise.

Le tabac deviendra plus cher

  • Mauvaise nouvelle pour les fumeurs : ils devront bientôt payer davantage pour un paquet de cigarettes ou de tabac. Le 1er janvier 2022, le gouvernement augmentera les droits d’accises sur les produits du tabac.
  • Il y aura également une réforme de la TVA. Le gouvernement vise les e-cigarettes et d’autres nouveaux produits du tabac. Ces produits ne sont pas couverts par la législation existante.

Maladie longue durée et certificat maladie

  • Il y aura également un allégement pour ceux qui sont malades pendant une journée. Dans ce cas, vous n’avez plus besoin de présenter un certificat de maladie. Vous pouvez le faire jusqu’à trois fois par an. Cette règle s’applique à toutes les grandes entreprises. Les petites PME (moins de 50 employés) peuvent décider elles-mêmes de l’introduction de cette règle.
  • D’autre part, il y aura des sanctions pour ceux qui sont malades pendant une longue période. Les employés malades peuvent perdre 2,5 % de leurs prestations s’ils ne remplissent pas le questionnaire requis après 10 semaines ou s’ils ne se rendent pas à un rendez-vous avec un coordinateur de l’emploi.
  • Une sanction sera également prévue pour les entreprises d’au moins 50 employés s’il s’avère qu’elles ont un nombre excessif de malades. La sanction s’élève à 2,5 % de la masse salariale pendant un trimestre.

Taxe de vol pour les voyages courts

  • Ceux qui se rendent à Paris en avion devront bientôt payer davantage, car le gouvernement fédéral augmente la taxe sur les vols jusqu’à 500 kilomètres. De l’ordre de 5 euros par billet, comme par exemple pour une taxe de séjour.
  • Très concrètement, quand on se penche par exemple sur les vols de Ryanair à l’aéroport de Charleroi, cela concerne finalemen très peu de vols. 4 destinations sont en ligne de mire depuis Brussels Airport: Paris, Francfort, Londres et Amsterdam. Soit surtout des voyages d’affaire qui n’impacteront pas le portefeuille des touristes.

TVA pour les Airbnb

  • Les personnes qui louent des chambres sur Airbnb devront verser plus d’argent à l’État. Jusqu’à présent, les personnes qui louent des chambres au sein d’un logement bénéficiaient de l’exemption de TVA. Le gouvernement estime désormais que ces propriétaires disposent d’un avantage concurrentiel déloyal par rapport aux hôteliers, entre autres.

Augmentation de la déduction pour frais de garde d’enfants

  • Il y a de bonnes nouvelles pour les familles qui emmènent leurs enfants à la crèche. La déduction fiscale pour la garde d’enfants sera portée de 13 à 14 euros. Auparavant, cette déduction était déjà passée de 11,2 à 13 euros par jour et par enfant.

Congé de maternité pour les indépendants

  • Le congé de maternité des indépendants est aligné sur celui des employés réguliers.
  • En outre, le droit passerelle sera réformé et simplifié.

Plus de cotisations de sécurité sociale pour les sportifs de haut niveau

  • Le gouvernement adapte également le régime fiscal favorable aux sportifs de haut niveau. Jusqu’à présent, la cotisation de sécurité sociale des sportifs de haut niveau était calculée sur un revenu fictif de 2 352 euros. C’est, bien sûr, beaucoup moins que ce que gagnent de nombreux athlètes de haut niveau. Pensez, par exemple, aux salaires généreux que touchent certains footballeurs. Une adaptation de ce calcul doit faire en sorte qu’ils contribuent désormais davantage à la sécurité sociale. Le montant exact n’est pas encore connu.

Moins d’avantages fiscaux pour les expatriés

  • Les cadres étrangers qui viennent en Belgique bénéficient de toutes sortes d’avantages fiscaux. Ils bénéficient, entre autres, d’indemnités de frais sur lesquelles aucun impôt ne doit être payé. En outre, les autorités fiscales les considèrent comme des non-résidents en Belgique. Le gouvernement veut créer un nouveau cadre juridique pour les expatriés afin de réduire le nombre d’avantages fiscaux. Là encore, les modalités doivent encore être précisées.

Une armée mieux payée

  • Les personnes travaillant dans l’armée peuvent s’attendre à une augmentation de salaire. Selon la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS), un sergent-major ayant 12 ans de service verra sa rémunération augmenter de 338 euros bruts, soit environ 203 euros nets. Un sous-officier ayant 25 ans de service a la perspective d’une augmentation de salaire de 520 euros bruts ou d’environ 312 euros nets. Au total, 150 millions sont investi dans l’armée au niveau des salaires et des alocations.
Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20